/news/society
Navigation

Son chien tiré à la carabine et écrasé par un VTT

Des jeunes que son maître a expulsés de son terrain pourraient être les responsables

Cruauté animal
Photo Stéphane Sinclair Yvan Bastien, de Sainte-Anne-des-Plaines, réconforte sa chienne Nelly, qui devrait être euthanasiée lundi.

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-ANNE-DES-PLAINES | Un couple des Laurentides est en colère parce que sa chienne a été si gravement blessée par des projectiles de plomb qu’il doit la faire euthanasier.  

«Ça prend des sans-cœur. Ça nous touche, on l’aime beaucoup. J’espère qu’ils vont retrouver ceux qui lui ont fait ça», lance Yvan Bastien, un producteur laitier de Sainte-Anne-des-Plaines, dans les Laurentides.     

Sa chienne Nelly avait l’habitude d’aller se promener seule sur la ferme et dans le boisé autour de son terrain.     

«Quand elle avait trop chaud, elle partait 15 à 30 minutes chercher de l’ombre dans le bois», explique M. Bastien.     

Vendredi dernier, lui et sa conjointe Annie Bourdelais ont constaté vers 11 h que leur animal n’était pas revenu.     

«C’est notre autre chien Tex qui nous a fait comprendre que Nelly avait disparu. Il s’est mis à pleurer en raison de son absence», raconte l’homme de 49 ans.     

Ils sont donc partis à la recherche de leur toutou de 12 ans, mais sans succès.     

Tiré et frappé  

Puis vers 16 h samedi, ils ont reçu un appel de la police de Terrebonne les informant qu’on avait trouvé leur animal dans un très piteux état.     

«Les policiers croient qu’elle a probablement été tirée avec un fusil à plomb et qu’elle a ensuite été frappée par un VTT», relate Yvan Bastien.     

D’après lui, elle n’a pas pu être frappée par une automobile parce qu’elle n’allait jamais du côté de la route. D’autant plus qu’elle a été trouvée dans un fossé longeant une piste cyclable assez éloignée de l’axe routier.     

Le chien a deux profondes lacérations, dont une qui permet de voir sa colonne vertébrale. Il ne peut plus bouger son arrière-train.     

«Là, on doit la faire euthanasier parce qu’elle souffre trop. Je ne suis pas capable de voir ça», poursuit avec émotion Annie Bourdelais.     

  • ÉCOUTEZ Me Sophie Gaillard, du service d'enquêtes de la SPCA à l'émission Avocats à la barre à QUB radio:

M. Bastien pense que des jeunes qui font du motocross illégalement sur sa terre et dans les boisés avoisinants pourraient avoir voulu se venger.     

Vengeance de jeunes?  

«On les expulse et ils ne sont pas contents. Il y a deux mois, j’en ai expulsé un et en retournant sa moto, le jeune a fait “spinner” et c’est ma blonde enceinte qui a reçu des roches», dénonce-t-il.     

Yvan Bastien affirme que le chien de son voisin a aussi été blessé dernièrement.     

La famille a dénoncé l’agression sur les réseaux sociaux pour retracer les individus responsables. La publication avait été partagée plus de 3200 fois dimanche.     

«On doit retrouver ceux qui ont fait ça», martèle-t-il.     

La police de Terrebonne a ouvert une enquête pour cruauté envers un animal.