/news/politics
Navigation

Affaire Turcotte: le décès de l’agent Bigras «est une terrible tragédie», réagit Geneviève Guilbault

Coup d'oeil sur cet article

 Le décès du policier Patrick Bigras, premier agent de la Sûreté du Québec à s’être retrouvé sur les lieux du double infanticide de Guy Turcotte, est «une terrible tragédie», a réagi la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault. 

 «Mes pensées accompagnent sa famille et ses proches», a ajouté la ministre Guilbault, en se gardant toutefois, dans une déclaration écrite transmise à notre Bureau parlementaire, de faire référence à l’affaire Turcotte. 

 «Les policiers, tout comme plusieurs autres professionnels qui interviennent dans des contextes d’urgence, sont des êtres humains qui vivent des situations éprouvantes dans le cadre de leurs fonctions», a souligné la ministre de la Sécurité publique. 

 Ressources disponibles 

 Assurant que son gouvernement est «sensible» à la «réalité quotidienne» que vivent les policiers, la ministre Guilbault en a profité pour rappeler que des ressources telles que la ligne 1 866 APPELLE sont disponibles. 

 Le cabinet de la ministre de la Sécurité publique a également fait valoir que le gouvernement du Québec soutient notamment La Maison d’accueil la Vigile, qui se spécialise dans l’aide aux intervenants en situation d’urgence, aux professionnels de la santé et du domaine juridique, de même qu’à leurs proches. 

 Une subvention de 40 000$ a d’ailleurs été octroyée à cet organisme par Mme Guilbault et sa collègue à la Santé et aux Services sociaux, Danielle McCann, en avril 2019. 

 Dans la foulée de la vague de suicides qui avait secoué le milieu policier, en 2017, le ministère de la Sécurité publique avait mis en place une série d’actions en matière de prévention. 

 Le ministère s’intéresse également aux différents programmes de sensibilisation et de prévention du suicide dans les corps de police au Québec et en Amérique du Nord, a mentionné l’attachée de presse de Mme Guilbault, Amélie Paquet. 

Le député caquiste de Vachon et ex-policier du SPVM, Ian Lafrenière, a lui aussi déploré, sur Twitter, le décès de M. Bigras. «Il est toujours dur d’apprendre le départ tragique d’un collègue. Ça nous rappelle l’importance de prendre soin de ceux qui prennent soin des autres. Ex-collègues, n’hésitez pas à demander de l’aide», a écrit M. Lafrenière. 

 SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE 

 Ligne québécoise de prévention du suicide 

 www.aqps.info
1 866 APPELLE (277-3553)   

 Jeunesse, J’écoute 

 www.jeunessejecoute.ca
1 800 668-6868    

 Tel-Jeunes 

 www.teljeunes.com
1 800 263-2266