/news/green
Navigation

Baleines noires : La cinquième nécropsie non conclusive

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – La cinquième nécropsie menée sur une baleine noire récemment retrouvée morte dans le golfe du Saint-Laurent n’a pas permis de déterminer la cause de sa mort.

C’est ce qu’indiquent les résultats préliminaires, a fait savoir Pêches et Océans Canada lundi.

«Selon les vétérinaires, la baleine était en bonne condition, sans signe évident de traumatisme ou d’empêtrement», a-t-on précisé dans un courriel envoyé aux médias, ajoutant que les conclusions finales de la nécropsie seront connues dans les prochains mois.

Dimanche, le ministère avait annoncé que trois des huit baleines noires retrouvées mortes depuis le début de l’année auraient perdu la vie à la suite de collision avec des navires, toujours selon des résultats préliminaires.

La baleine qui a fait l’objet d’une cinquième nécropsie à Grand-Étang, en Gaspésie, a été aperçue en train de dériver jeudi dernier.

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement fédéral a annoncé de nouvelles mesures, dont de nouvelles limites de vitesse, afin de protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord.

Au dernier décompte, il ne resterait plus que 410 baleines noires de l’Atlantique Nord toujours en vie. Avec huit morts, l’espèce a effacé ses gains de l’hiver dernier, où sept naissances ont été enregistrées.

L’hécatombe de baleines noires a forcé le gouvernement fédéral à adopter diverses mesures ces dernières semaines, incluant l’implantation de nouvelles limites de vitesse pour les navires et un nombre accru de vols de surveillance, dans l’espoir de mieux protéger ces mammifères marins.