/news/currentevents
Navigation

Incendie à Cap-Rouge: un pompier sauve un perroquet des flammes

Un perroquet était prisonnier des flammes

Incendie à Cap-Rouge: un pompier sauve un perroquet des flammes
Photo Agence QMI, Guy Martel

Coup d'oeil sur cet article

Les pompiers de Québec ont sauvé des flammes un perroquet qui se trouvait à l’intérieur d’une résidence familiale de Cap-Rouge, lundi matin.  

Le Service de prévention contre les incendies de la Ville de Québec (SPCIQ) a été dépêché au 1084, Louis Armand Desjardins, peu avant 11h15. Une deuxième alarme a rapidement été déclenchée.  

Incendie à Cap-Rouge: un pompier sauve un perroquet des flammes
Photo Agence QMI, Guy Martel

 

À l’arrivée des services d’urgence, une femme et un enfant avaient déjà évacué la résidence grâce à l’alerte de leur avertisseur de fumée. Ils se portaient bien, mais ils ont été évalués par les ambulanciers par prévention. Ils ont été pris en charge par la Croix-Rouge.  

Pendant ce temps, seul le perroquet restait prisonnier des flammes. Les pompiers ont alors pris l’initiative d’aller le secourir et de le ramener à ses propriétaires.  

«La chaleur était très importante au deuxième étage. [...] La visibilité était quasiment nulle en début d’intervention», rapporte Bill Noonan, porte-parole du SPCIQ.  

L’aggravation non probable a été donnée un peu plus de 75 minutes après le début de l’intervention. Quelque 35 pompiers ont combattu l’incendie.  

Les causes du brasier feront l’objet d’une enquête, bien que le foyer d’incendie ait été identifié au deuxième étage près d’une chambre à coucher. 

«Cet incendie rappelle l’importance d’avoir un avertisseur de fumée fonctionnel pour évacuer rapidement un bâtiment», souligne M. Noonan, mentionnant que le cri du dispositif a permis d’avertir rapidement les résidents qui se trouvaient au sous-sol.