/finance/business
Navigation

C’est la fin des services au comptoir à la Banque Laurentienne

Banque Laurentienne
Photo Journal de Montréal, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Depuis lundi matin, la Banque Laurentienne n'offre plus de services au comptoir à ses clients réguliers dans la presque-totalité de ses 91 succursales.
 
Dépôts, retraits, paiements de facture et virements; les clients sont maintenant invités à utiliser les guichets automatiques, les services en ligne et le dépôt direct pour réaliser leurs transactions.
L'institution financière dit maintenant se concentrer sur les conseils financiers plus complexes.
 
«On déploie notre nouveau modèle 100% conseil, ce qui veut dire que dans l'ensemble de nos succursales, aujourd'hui, on va prendre en charge les transactions plus complexes de nos clients, individuellement, de façon personnalisée, et les services financiers», a affirmé Diane Pilote, 1re vice-présidente, services aux particuliers.
 
La Banque assure qu'il y aura toujours un employé à l'accueil pour aider les clients. Le syndicat, lui, l'accuse d'abandonner la clientèle.
 
«Ça affecte tous les clients», a déploré Pierrick Choinière-Lapointe, du Syndicat des employés professionnels et de bureau-Québec. «Les personnes âgées reviennent souvent comme exemple, mais c'est une clientèle qui est souvent plus vulnérable.»
 
Le Syndicat critique l'ensemble du plan lancé par la Banque Laurentienne en février, qui a coûté, selon lui, 350 emplois.