/news/currentevents
Navigation

Important vol d'équipement de la Scierie Girard dans un camp forestier: le vol est élucidé

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les propriétaires de la Scierie Girard, de Shipshaw, à Saguenay, ont poussé tout un soupir de soulagement en fin de semaine. 

L'appel lancé par l'entreprise sur les réseaux sociaux pour retrouver les auteurs d'un important vol de matériel dans les derniers jours a porté fruit. 

De l’équipement d’une valeur de plus de 20 000 $ avait disparu dans un camp forestier situé dans le secteur du réservoir Pipmuacan, au nord du Saguenay. 

La Scierie Girard offrait une récompense de 1000 $ à quiconque pouvait l'aider. 

L'entreprise a finalement reçu un appel d'un citoyen vendredi après-midi. Deux personnes, un homme et une femme âgés dans la trentaine, ont été arrêtées. 

L'information a mené les policiers dans une résidence privée du secteur de Jonquière, à Saguenay. 

Sur place, les enquêteurs auraient retrouvé tout un butin. Ils auraient découvert une quantité impressionnante d'outils de toutes sortes, du matériel informatique, dont l'ordinateur portable de la scierie, des caméras de chasse, et même les clés du camp forestier. 

La Scierie Girard a été la cible de cinq vols d'importance depuis l'an dernier et ce dernier développement les soulage. 

«On a élucidé des vols de plusieurs dizaines de milliers de dollars depuis l'an passé», affirme l'un des propriétaires, Jean-Pierre Girard. 

Les suspects seraient aussi possiblement derrière plusieurs autres vols commis dans ce secteur éloigné. 

L'enquête policière se poursuit. Toutefois, les dirigeants de la scierie sont déçus du travail de la Sûreté du Québec. 

«La Sûreté du Québec, c'est un peu toujours le même problème. Ce ne sont pas les gens sur le terrain, le problème. Ils n'ont pas d'effectifs. Je pense qu'il y a deux enquêteurs pour toute la MRC du Fjord au complet. Ils n'ont pas vraiment le temps de s'en occuper. C'est toujours la même réponse», indique M. Girard. 

L'entreprise a donc décidé vendredi de se tourner vers le Service de police de Saguenay. D'autant plus que, selon l'information du citoyen dénonciateur, le matériel volé se trouvait sur son territoire. 

«On a appelé à Saguenay [service de police] et eux autres s'en sont occupés. En l'espace de quatre heures, ils ont validé l'information, ils ont sorti des mandats de perquisition et deux personnes arrêtées. Ç’a été très rapide.» 

La récompense promise de 1000 $ sera remise à la personne qui a fourni l'information permettant d'en arriver à ce dénouement. 

Quant aux deux personnes arrêtées, elles ont été relâchées avec promesse de comparaître.