/sports/others
Navigation

Une première médaille d’or pour le Canada aux Mondiaux de la FINA

Coup d'oeil sur cet article

Margaret MacNeil a offert au Canada sa première médaille d’or des Championnats du monde de la FINA en remportant l’épreuve du 100 m papillon, lundi à Gwangju, en Corée du Sud.

L’Ontarienne de 19 ans a parcouru la distance en 55,83 secondes, ce qui constitue un nouveau record canadien et des Amériques.

«J’étais vraiment surprise. Je ne pouvais pas le croire, a raconté MacNeil par voie de communiqué. C’est fou, ce sont mes premiers championnats du monde. C’est formidable de pouvoir rentrer avec une médaille, en plus que c’est une médaille d’or.»

Cinquième au virage, MacNeil a réussi toute une accélération pour surprendre la championne du monde et la championne olympique en titre de la discipline, la Suédoise Sarah Sjostrom. Cette dernière a stoppé le chrono à 56,22 secondes.

«Je travaille fort sur mon deuxième 50 mètres. J’ai tendance à ne pas partir aussi vite que les autres filles, mais je peux certainement revenir en force [en deuxième partie de course]», a expliqué la Canadienne, qui a eu droit aux félicitations de Sjostrom à l’issue de l’épreuve.

«Elle a été si gentille. C’est mon modèle depuis toujours donc ça signifie beaucoup pour moi, a-t-elle indiqué. C’était incroyable. Nager contre Sarah sera toujours spécial, mais ce soir, ce l’était encore plus.»

L’Australienne Emma McKeon, qui a franchi la distance en 56,61 secondes, a quant à elle obtenu la médaille de bronze.

Une pensée pour Ikee

Sur le podium, MacNeil, Sjostrom et McKeon ont montré les paumes de leurs mains sur lesquelles étaient inscrits des mots d’encouragement pour la nageuse japonaise Rikako Ikee. Cette redoutable adversaire devait être l’une des favorites aux Championnats du monde de Gwangju et aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Un diagnostic de leucémie reçu en février dernier est venu bouleverser ses plans.

«Elle combat son cancer et ne pouvait pas être avec nous aujourd’hui. Nous voulons lui dire que nous la soutenons et que nous sommes là pour elle», a expliqué MacNeil, qui avait écrit «Never Give Up» sur ses mains.

L’athlète de London avait remporté la médaille de bronze au relais 4 X 100 m libre, dimanche, en compagnie de Penny Oleksiak, Kayla Sanchez et Taylor Ruck.

Un peu plus tard dans la journée de lundi, la Canadienne Sydney Pickrem a décroché le bronze au 200 m quatre nages. Elle a été devancée par la Hongroise Katinka Hosszu et la Chinoise Shiwen Ye.