/world/usa
Navigation

Les Russes essaient toujours d’influer sur les élections américaines

FBI Director Christopher Wray testifies before Senate committee
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Russie continue de représenter une menace pour les élections américaines, a averti mardi le directeur du FBI Christopher Wray, moins d’un an et demi avant la prochaine présidentielle aux États-Unis.

«Les Russes sont absolument déterminés à tenter d’interférer dans nos élections», a dit M. Wray à la commission judiciaire du Sénat.

Les renseignements américains ainsi que le procureur spécial Robert Mueller ont fait état de vastes efforts des services de renseignement russe et d’un groupe considéré par la justice américaine comme une ferme à «trolls» russe, la Internet Research Agency, en vue d’aider Donald Trump à remporter la présidentielle de 2016 et de nuire à sa rivale démocrate Hillary Clinton.

Le rapport de M. Mueller, rendu public en avril, a notamment détaillé les tentatives de l’équipe de campagne de M. Trump de coopérer avec les Russes pour gonfler les chances du milliardaire républicain.

Robert Mueller doit témoigner mercredi devant le Congrès sur son enquête. M. Trump continue de nier que les Russes soient intervenus ou que sa victoire ait été influencée par leur aide.

Lors d’une rencontre avec Vladimir Poutine à Helsinki en juillet 2018, M. Trump avait dit accepter le démenti opposé par le président russe aux accusations d’ingérence dans la course à la présidentielle de 2016, laissant entendre qu’il était plus sensible aux dénégations du dirigeant russe qu’aux conclusions de ses propres services.

Le mois dernier au G20 au Japon, M. Trump a de nouveau, sur le ton de la plaisanterie, minimisé l’ingérence russe.