/news/transports
Navigation

Scheer promet de faire du pont de Québec une de ses priorités

Scheer promet de faire du pont de Québec une de ses priorités
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

De passage à Québec pour assister à un match des Capitales dans le cadre de sa tournée estivale, le chef conservateur Andrew Scheer a promis de faire du dossier de la réfection du pont de Québec une de ses priorités pour la région.  

«On doit se souvenir que les libéraux ont promis de régler le problème en 2015, mais rien n’a été fait», a indiqué à ce sujet M. Scheer, lors d’une entrevue accordée à notre Bureau parlementaire, en marge de sa visite.  

Au printemps dernier, le ministre fédéral de l’Infrastructure, François-Philippe Champagne, avait confié au Journal que les «étoiles» étaient «alignées» pour régler ce dossier une fois pour toutes.  

Le gouvernement du Québec ayant refusé d’assumer une partie des 559 M$ qu’il en coûterait maintenant pour repeindre le pont, il n’y a eu depuis aucune nouvelle des discussions menées avec le CN, qui est propriétaire du pont.  

Constatant que les démarches effectuées par les libéraux de Justin Trudeau n’ont amené «aucun résultat», le chef conservateur considère «qu’on se doit de trouver une solution», et cela même s’il s’agit d’un «dossier complexe».  

«On parle souvent du troisième lien, mais on ne peut pas se permettre de perdre le premier lien», a dit M. Scheer, en parlant du pont de Québec.  

Le 3e lien en tête de liste  

«Ce sera une de mes priorités», a-t-il assuré, tout en réitérant que le dossier du 3e lien Québec-Lévis sera en tête de liste.  

Le chef conservateur s’est fait cependant plus évasif pour ce qui est du financement du projet de tramway de la Ville de Québec.   

«S’il y a un plan concret, détaillé, qui vise les besoins dans une manière régionale, on va absolument regarder ça», a dit M. Scheer.  

Sur une note plus générale, M. Scheer accuse les élus libéraux du Québec à Ottawa de n’avoir permis «aucun avancement dans les grands dossiers qui affectent la vie quotidienne» des gens de la région. «On a besoin d’un changement», a martelé le chef du Parti conservateur du Canada.  

M. Scheer se rendra mercredi au Saguenay–Lac-Saint-Jean, pour visiter l’Expo agricole de Chicoutimi, avant de souper dans les rues de Roberval dans le cadre de la 65e Traversée internationale du lac Saint-Jean.