/auto/columnists
Navigation

Êtes-vous nostalgique?

Êtes-vous nostalgique?
stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

La voiture ancienne. Un phénomène qui chaque année, me rend de plus en plus nostalgique.

Nostalgique d’une époque que j’ai connue, mais aussi d’époques que j’aurais aimé connaître. Parce qu’il me faut l’admettre, ma passion pour les Datsun 240Z, Pontiac GTO et autres Jaguar E-Type n’évoque aucun souvenir de ma jeunesse.

 

À LIRE AUSSI: Une Porsche extrêmement rare sera mise à l'encan

À LIRE AUSSI: 17 bolides fabuleux croisés sur les routes de la Californie

 

Pour moi, les voitures de mon enfance se nomment Ford Pinto, Chevrolet Citation, Datsun 210 et Volkswagen Rabbit. Rien de très glamour! Et puisque mes parents n’étaient aucunement amateurs de voitures, les pièces d’anthologie qui se sont retrouvées dans notre stationnement lorsque j’étais tout jeune n’ont rien de réellement impressionnantes ! Pensez à la Hyundai Pony, à la première Honda Civic, à la Datsun F-10 et à la Renault 5.

 

Cela dit, ces voitures, aussi moches puissent-elles être, évoquent des souvenirs à bien des gens. Et c’est en ce sens qu’il fait bon de les revoir, ne serait-ce que pour un court instant. Le Granby International qui se déroule ce week-end vous donne ainsi l’opportunité de revivre votre belle époque à travers des voitures. Peut-être êtes-vous né dans les années 30, 40, 50? Peut-être êtes-vous un millénial qui s’intéresse aux voitures du passé? Ou peut-être êtes-vous simplement un grand amateur de voitures!

Qu’importe la raison qui vous attire vers le monde des voitures anciennes, sachez ainsi que Granby demeure chaque année la Mecque québécoise de l’automobile ancienne. Le rendez-vous estival des amateurs de voitures. Un événement d’envergure qui se déroule sur trois jours, où plus de 3 000 voitures viennent s’exposer sous leur plus beau jour, pour vous en mettre plein la vue.

Êtes-vous nostalgique?
Marc-André Gauthier

 

Que faut-il s’attendre à voir sur place? De tout! Des Ford Model T, plusieurs voitures d’avant-guerre, des camions commerciaux, de nombreuses voitures modifiées incluant Rat Rods et Hot Rods, de vieilles anglaises et bien sûr, d’innombrables voitures américaines des années 50, 60 et 70. Les vieilles japonaises ont aussi leur place sur le site, et se comptaient d’ailleurs l’an passé à plus d’une centaine. Il faut d’ailleurs savoir que le Granby International accepte sur le site les voitures de 1986 et moins, à l’exception du dimanche où tout véhicule de 25 ans et plus est admis.

Évidemment, l’événement ne s’arrête pas qu’aux voitures. On y retrouve aussi un marché aux puces où plus de 500 kiosques proposent des pièces, accessoires, décoration, littérature et autre, concernant l’auto ancienne. Envie de magasiner des bottes de cow-boy ou un aspirateur? Vous n’êtes pas à la bonne place. L’organisation a effectué depuis quelques années un grand ménage pour ne conserver que les exposants qui proposent des produits connexes à l’automobile.

Êtes-vous nostalgique?
Marc-André Gauthier

 

Autre attraction? L’encan du samedi, où environ 100 voitures sont lancées sur la ligne pour être vendues aux plus offrants. Un événement de plus en plus couru, et qui se déroule en parallèle avec ce qu’on appelle, le « Car Corral ». Essentiellement, un stationnement rempli à craquer de voitures anciennes à vendre, mais qui ne seront pas envoyées à l’encan. En quête d’une voiture à bon compte? Il pourrait s’agir d’une occasion en or de trouver votre perle rare.

Le Granby International rend aussi hommage cette année aux 100 ans de la marque française Citröen, dans une exposition dédiée où se retrouvent plusieurs modèles mémorables. Pensez à la DS21, sous toutes ses formes, ainsi qu’au coupé SM, lequel était mû par un moteur Maserati. De magnifiques automobiles.

 

Terminons en mentionnant que le Granby International constitue un événement phare pour la municipalité, qui profite de grandes retombées économiques. Les hôtels, restaurants, stations-service et autres profitent financièrement du passage de plus de 40 000 personnes, ce qui vient pratiquement doubler la population locale au cours du week-end. Sans compter ce que le zoo peut amener comme clientèle.

Cela m’amène donc à demander aux automobilistes et aux amateurs de demeurer courtois et respectueux envers les nombreux bénévoles présents dans les rues, qui font de leur mieux pour faciliter l’accès au site.

Une conduite sécuritaire est également de mise, même si l’envie de faire gronder votre mécanique vous envahit! Puis, demandons aussi aux corps policiers municipaux de ne pas s’acharner inutilement sur ceux qui amènent de l’eau au moulin. Un « show de boucane » en pleine ville, c’est inacceptable et ça mérite réprimande. Mais un échappement trop bruyant ou un véhicule stationné à moins de cinq mètres du coin de rue, pour un week-end, ça ne fait de mal à personne. Et puis...à l’époque, on ne donnait pas de contravention pour ces raisons! Alors, chers policiers, soyez nostalgiques vous aussi!
 

Brèves

 

 

 

Le Guide de l'auto, c'est la référence #1 en matière d'automobile au Québec depuis plus de 50 ans.

Pour tout savoir sur le monde de l'automobile, rendez-vous sur notre site web.

Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Instagram et Twitter

Pour ne rien manquer des dernières nouvelles, vous pouvez aussi vous abonner à notre infolettre.