/news/currentevents
Navigation

Hélicoptère de Stéphane Roy: les enquêteurs du BST sur le terrain

Coup d'oeil sur cet article

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a envoyé vendredi au lac Valtrie des enquêteurs afin d’examiner l’hélicoptère personnel de Stéphane Roy, retrouvé 15 jours après un accident mortel. L’équipe du BST tentera de faire la lumière sur la ou les causes possibles qui ont conduit l’appareil à s’abîmer en forêt, le 10 juillet.

«Sur le terrain, il y aura une collecte des données, on va cartographier le site, il y aura un examen préliminaire de l’appareil, et nous tenterons de prendre toutes les informations pour essayer de trouver la cause de l’accident», a détaillé Kristina Schoos, enquêteuse au BST. 

Toutes les hypothèses sont envisagées par le BST pour le moment; les conditions météorologiques, les erreurs humaines et les problèmes mécaniques sont évoqués par Mme Schoos. «Il n’y a pas un cas qui est pareil», nuance l’enquêteuse. 

Le BST demeurera sur place tout le temps qu’il faudra à l’enquête. «On est sur le terrain le temps que ça prend pour pouvoir relever tout ce dont on a besoin et être certains que l’on a toutes les données pour continuer l’enquête», appuie Kristina Schoos. 

Une fois l’enquête terminée sur le terrain, la carcasse de l’appareil sera acheminée dans le laboratoire du BST à Ottawa pour subir plus d’examens au cours des prochaines semaines. 

Samedi, un hélicoptère muni d’une élingue se posera dans le chemin forestier à proximité. À l’aide de cette corde, des débris seront tirés jusqu’à une remorque. 

Le BST est en lien avec la Sûreté du Québec, qui menait déjà l’enquête concernant la double disparition afin d’échanger leurs informations. Un coroner se penchera aussi sur l’accident afin de produire son rapport.