/investigations/truth
Navigation

Les chiffres de la semaine

Coup d'oeil sur cet article

Les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi cet été, elles décortiquent des chiffres qui vous permettront d’y voir plus clair dans l’actualité estivale.

201

Un avion s’est écrasé à Saint-Jean-Port-Joli le 16 juin dernier, tuant le passager.
Photo d'archives, Agence QMI
Un avion s’est écrasé à Saint-Jean-Port-Joli le 16 juin dernier, tuant le passager.

C’est le nombre d’accidents aériens qui ont été déclarés en 2018 au Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST).

On pourrait penser que la sécurité des transports aériens ne s’améliore pas en raison de plusieurs accidents aériens qui ont fait les manchettes dans les dernières semaines.

Entre autres, il y a eu l’écrasement d’un hydravion d’Air Saguenay au Labrador et celui d’un ultraléger à Rougemont.

On a également beaucoup parlé de la disparition de l’hélicoptère du président des serres Savoura, Stéphane Roy. Ce dernier et son fils ont été retrouvés sans vie jeudi, après deux semaines de recherche.

Mais en fait, les statistiques montrent au contraire que les transports aériens sont de plus en plus sécuritaires. Les 201 accidents de 2018 représentent une baisse de 19 % par rapport à 2017, selon le dernier rapport annuel du BST déposé récemment au Parlement. La tendance générale est aussi à la baisse depuis une dizaine d’années.

La majorité de ces accidents ont eu lieu au Canada et impliquaient des aéronefs immatriculés au pays, soit 180. Les autres accidents ont mis en cause des aéronefs étrangers au Canada et des aéronefs canadiens à l’étranger.

Au total, en 2018, 38 décès liés à des accidents d’aéronefs ont été enregistrés au Canada ou à l’étranger par le bureau, dont 30 en avion et 6 en hélicoptère ; 4 de ces décès sont survenus au Québec.

–Sarah Daoust-Braun

450

C’est le nombre de festivals et événements touristiques organisés cette année au Québec, selon une estimation de Festivals et événements Québec. Cette organisation regroupe d’ailleurs 300 événements partout au Québec, qui sont en très grande majorité des événements de tailles moyenne et grande.

Il est difficile d’obtenir le nombre exact de festivals organisés chaque année parce que « le monde événementiel est très changeant et de nouveaux événements débutent chaque année tout comme plusieurs terminent leurs activités », explique la directrice générale de Festivals et événements Québec, Sylvie Théberge.

L’été est sans contredit la saison des festivals. Bon nombre des quelque 300 principaux festivals et 150 plus petits événements ont lieu ces semaines-ci. Les Québécois et touristes ne manqueront assurément pas de choix, quelle que soit la région.

–Marie Christine Trottier

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions