/news/currentevents
Navigation

L’explosion d’une auto électrique n’inquiète pas

Un véhicule a soufflé son garage vendredi à Montréal

FD-VOITURE-ELECTRIQUE-EXPLOSION
Photo Agence QMI La violente explosion est survenue dans un garage de L’Île-Bizard, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Le président de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) ne croit pas qu’il y a lieu de s’inquiéter malgré l’explosion d’une voiture électrique survenue dans le garage d’un bungalow à L’Île-Bizard vendredi.

« C’est la première fois que j’entends parler d’une voiture électrique qui a explosé depuis la naissance de notre association en 2013 », dit Simon-Pierre Rioux.

« Aussitôt qu’il arrive un événement impliquant un véhicule électrique, on en entend parler, a-t-il ajouté. Pourtant, il y a beaucoup plus de voitures à gaz qui ont brûlé que de véhicules électriques. »

Vendredi, le propriétaire d’un Hyundai Kona de la rue Montigny a possiblement eu la peur de sa vie lorsqu’il a entendu une explosion.

Selon le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), l’incendie ne s’est pas propagé à la maison, mais le garage a été très endommagé. Le toit a été soufflé et la porte de garage est sortie de ses gonds.

Heureusement, personne n’a été blessé, mais le propriétaire de la résidence n’a pu retourner chez lui vu le danger potentiel à la structure du bâtiment.

Le SIM a indiqué que la cause de l’explosion pourrait être liée au branchement du véhicule ou de la pile.

Le président de l’AVÉQ a publié une lettre sur le site internet de l’association, soulignant qu’il pouvait s’agir d’une connexion électrique qui n’était pas bien faite, à cause de plusieurs facteurs comme « l’installation électrique de la borne et le filage qui n’auraient pas l’ampérage nécessaire pour la puissance du courant qui passait, la désuétude du filage de la maison, qui aurait surchauffé, le pistolet de recharge endommagé, un défaut dans un module de la batterie du véhicule ».

Risque minime

M. Rioux soutient que le risque d’explosion d’une voiture électrique à la suite d’une collision est minime.

« C’est un long processus et les gens auront le temps de sortir de leur voiture avant que celle-ci explose », a-t-il répondu

Selon les chiffres fournis par l’AVÉQ, 52 556 véhicules électriques circulaient sur les routes du Québec.


TROIS CONSEILS LORSQU’ON A UNE VOITURE ÉLECTRIQUE À LA MAISON:

  1. Demander à un maître électricien d’installer la borne de recharge.
  2. Ne pas utiliser de fil d’extension avec la borne portative fournie avec le véhicule.
  3. Si le pistolet de recharge est endommagé, il faut le changer.