/entertainment/tv
Navigation

Louis-Olivier Mauffette : l’amour des défis

Louis-Olivier Mauffette : l’amour des défis
Photo Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

Télévision, théâtre et rénovations: Louis-Olivier Mauffette a été bien occupé ces derniers temps! L’homme de famille trouve pourtant le moyen de passer du temps de qualité avec son amoureuse, Marie Soleil Dion, et ses deux enfants, Béatrice et Léon, en plus de s’adonner à la course. Rencontre avec un acteur qui aime assurément sortir de sa zone de confort!

Louis-Olivier, ces derniers mois, vous avez été occupé par les tournages, dont ceux de «L’Échappée» et d’une émission de rénovation, «Couple en chantier», que vous animerez avec votre conjointe, Marie Soleil Dion.

Je dois être un peu fou: c’est la première fois que je me lançais dans de grosses rénovations, et je l’ai fait devant les caméras, avec ma blonde! (rires) J’étais loin de ma zone de confort, mais j’ai adoré ça. J’apprenais quelque chose chaque jour! J’ai même une chronique «Loulou essaye», et j’ai eu beaucoup de plaisir à jouer l’apprenti rénovateur!

Comment s’est passée cette aventure?

Nous avons temporairement emménagé dans une maison en location, parce qu’il était impossible de faire des rénovations de cette ampleur en restant chez nous! Il fallait être motivé pour déménager nos affaires juste pour quelques mois, mais c’était la meilleure décision à prendre pour les enfants. Et pour nos deux chats! 

Rénover et déménager figurent au sommet des sources de stress pour un couple...

Oui, c’est ce qu’on a entendu dire! (rires) Pourtant, ça s’est très bien déroulé, pour Marie Soleil et moi. Avec une bonne dose d’humour, on a dédramatisé assez facilement les pépins qui viennent avec les rénos. Et nous avons eu la chance d’être entourés d’une équipe de passionnés incroyable.

Au cœur de votre vie bien occupée, il y a vos enfants. Comment se portent-ils?

Léon a 20 mois. Il est curieux, gentil comme tout, il adore les gens et jase énormément. C’est un garçon merveilleux! La relation d’amour inconditionnel qui lie mes deux enfants remplit mon cœur de père de fierté. Béatrice, qui a 10 ans, est une vraie mini maman pour Léon: elle joue beaucoup avec lui. Comme elle vit une semaine sur deux avec nous, lorsqu’elle est chez sa maman, Léon la cherche partout! (rires) L’autre jour, il était dans la chambre de Béatrice et répétait son nom. Pauvre petit cœur! Quand elle revient à la maison, il est le plus heureux des petits hommes.

Par ailleurs, vous jouez dans la pièce «L’embardée», cet été.

Le fait de jouer au théâtre me permet de passer du temps de qualité avec mon fils durant le jour. En plus, je joue un bon gars, un bohème, ce qui est plutôt rare. J’ignore pourquoi, mais on m’offre souvent des personnages louches, comme Hugo dans «L’Échappée». J’ai ce profil-là, alors que, dans la vie, je suis plutôt quelqu’un de drôle et un bon vivant. 

En parlant de «L’Échappée», c’est un beau retour pour votre personnage.

 Et il s’agit de tout un retour, puisque Hugo Cloutier est au cœur d’une belle intrigue. Michelle Allen, semble bien inspirée lorsqu’elle écrit pour ce sombre personnage! (rires)

Vous entraînez-vous encore, en dépit de votre horaire chargé?

Je fais de l’ultra-trail. Ce sport est entré dans ma vie il y a un an et demi, et ç’a été le coup de foudre! Ma prochaine course sera l’Ultra-Trail Harricana, en septembre. Petit à petit, j’augmente la distance. La vie est plus intéressante lorsqu’on travaille fort pour atteindre un but précis.

«L’embardée» est à l’affiche du Zénith de Saint-Eustache, du 1er au 24 août. Une tournée suivra. On retrouvera l’acteur dans «L’Échappée» cet automne, à TVA, puis dans «Couple en chantier», à l’hiver 2020, à Canal Vie.