/news/provincial
Navigation

Les conservateurs invitent l’aéroport à optimiser l’espace

Gérard Deltell, Député conservateur
Photo Agence QMI, Simon Clark Gérard Deltell, Député conservateur

Coup d'oeil sur cet article

Les conservateurs demandent à l’aéroport de Québec d’installer son futur centre de prédédouanement dans ses locaux existants plutôt que de construire un nouveau bâtiment.

En précampagne électorale, les députés conservateurs de la région de Québec sont en mode étude des dossiers régionaux.

Dans le cas du futur centre de prédédouanement que l’aéroport Jean-Lesage veut aménager, les troupes d’Andrew Scheer ne se prononcent pas immédiatement sur l’appui qu’ils donneront au projet.

« Ce qu’on demande à l’aéroport, avant d’affirmer quoi que ce soit sur le centre de prédédouanement, c’est de nous dire si on est capable d’avoir le centre à l’intérieur des murs actuels », a soumis Gérard Deltell, qui croit que c’est certainement possible.

Le projet initial, qui a été présenté il y a quelques années, prévoyait une nouvelle construction. Mais avec le nouveau terminal, construit au coût de 277 millions $, la donne est différente.

« Il y a énormément d’espace actuellement dans la nouvelle bâtisse », souligne-t-il, et le construire à l’intérieur serait une bonne façon de « réduire la facture ».

Pas à n’importe quel prix

M. Deltell se dit en faveur du centre de prédédouanement, mais pas à n’importe quel prix.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

« La prochaine étape pour l’aéroport, c’est le centre. Encore faut-il avoir les moyens de le faire. On va hériter d’un déficit pharaonique des libéraux. Et nous, on est des gens sérieux et responsables, il faut gérer les fonds publics correctement. »

Gérard Deltell en a profité pour lancer une pique aux libéraux qui n’ont « strictement rien fait » depuis l’annonce du centre de prédédouanement à Washington il y a quelques années.

« C’est un exemple du show de boucane que les libéraux ont fait avec certains dossiers, et ils n’ont pas livré la marchandise. »

« Sous évaluation »

La porte-parole de l’aéroport, Laurianne Lapierre, a répondu que le cadre réglementaire entourant l’établissement d’un centre de prédédouanement vient d’être déposé à Ottawa. Il contient toutes les références sur la façon de construire et de gérer le centre.

« Nos équipes travaillent là-dessus [...] On est à établir des projections justes et des modèles d’opération possibles. Ce n’est pas exclu, la possibilité de le faire à l’intérieur des installations actuelles. Tout ça est sous évaluation. »