/finance/business
Navigation

4 M$ pour rénover l’Hôtel Signature Québec, qui intègre la chaîne Hilton

L’établissement devient un DoubleTree by Hilton

Anthony L’Heureux devant l’hôtel DoubleTree by Hilton, situé sur la rue du Marigot.
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Anthony L’Heureux devant l’hôtel DoubleTree by Hilton, situé sur la rue du Marigot.

Coup d'oeil sur cet article

Après des investissements de 4 millions $ visant à rénover les chambres et le hall d’entrée, l’Hôtel Signature Québec intègre finalement la famille Hilton. L’établissement sera dorénavant sous la bannière DoubleTree by Hilton.

«Mardi, des responsables d’Hilton nous ont confirmé que nous respections leurs normes», avance au Journal le directeur général, Anthony L’Heureux. «Nous sommes tombés en amour avec cette bannière. Ce sont 11 bannières et 5500 hôtels à travers le monde. Pour le consommateur, il y a un programme de fidélité très fort. Cela devrait nous amener beaucoup de clients», poursuit-il.

Acquis en 2018 par le Groupe Gabriel Perreault au coût de 11,2 M$, l’hôtel situé sur la rue du Marigot opérait avant la transaction sous l’enseigne Four Points by Sheraton. Durant le chantier, l’établissement a porté le nom d’Hôtel Signature Québec.

D’autres travaux

Au cours des derniers mois, les 102 chambres de l’établissement, qui compte environ 120 employés, ont été rénovées ainsi que la réception. C’est la firme d’architectes LemayMichaud qui a été mandatée pour réaliser les plans.

La direction précise que d’autres travaux sont dans les cartons pour les deux prochaines années.

Le restaurant (Le Dijon) ainsi que des salles de réunion devraient subir une cure de jeunesse. Une nouvelle salle d’entraînement devrait aussi être aménagée. La facture pour cette deuxième phase de travaux n’est toutefois pas encore chiffrée.

Fermeture du Hilton Québec

«Je ne peux pas donner de montant, car les plans sont encore en approbation du côté de la chaîne Hilton», précise M. L’Heureux, ne cachant pas que les 17 prochains mois pourraient être très occupés en raison notamment de la fermeture du Hilton Québec en 2020. L’hôtel de 571 chambres du boulevard René-Lévesque sera inaccessible pendant une année complète afin de se refaire une beauté.

«On travaille déjà avec leur direction au quotidien par rapport à plusieurs groupes et pour relocaliser des clients. Cela va assurément nous donner un coup de pouce et nous permettre d’augmenter notre taux d’occupation», note M. L’Heureux, qui pourrait aussi embaucher des employés de l’établissement de la Haute-Ville.

Rappelons que ce sont près de 400 travailleurs qui seront temporairement mis à pied.