/entertainment/comedy
Navigation

ComediHa! Fest-Québec : à travers les yeux de Kev Adams

Kevin Adams
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Kevin Adams

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Depuis près de dix ans qu’il vient régulièrement présenter son matériel, l’humoriste français Kev Adams connaît bien son Québec. Pour l’animation de son premier gala ComediHa!, le 10 août, au Palais Montcalm, il a choisi non pas de surfer sur les clichés entre les deux pays, mais plutôt de montrer le Québec à travers ses yeux de Français.

En répétition aux Studios Showmedia, à Montréal, où il a reçu les médias, mercredi, Kev Adams veillait à tous les détails. Pour l’ouverture de son gala, qui sera aussi diffusé à la télévision française, il a voulu un numéro dans le style Broadway.

Kevin Adams
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

«C’est un style qui m’a toujours inspiré et j’ai l’impression que ça mélange nos deux cultures, le côté américain et le côté théâtral français. Et puis, j’adore quand, au début d’un spectacle, on en prend plein la vue. Avant le premier numéro d’humour, il faut dire aux gens : "Vous êtes venus voir un spectacle, et on va vous en donner!".»

L’humoriste a préparé pas moins de six numéros originaux uniquement pour cette soirée.

«L’idée est de présenter la vision de quelqu’un qui vient d’arriver ici et qui voit plusieurs choses nouvelles. Évidemment, il y a peut-être des sujets qui ont déjà été abordés par d’autres humoristes, mais j’en parle avec ma vision à moi. Je vais parler du quotidien, du décor, des gens, mais aussi des Français, des clichés qu’il y a sur les Français. Mais, ce qui m’intéressait, c’était de donner mon opinion. Je vais essayer de raconter une histoire et, en même temps, de me raconter.»

Kev Adams insiste également pour dire qu’il a lui-même écrit ses propres gags.

«J’ai travaillé avec des auteurs français et québécois de manière à être sûr que le matériel puisse convenir à tout le monde. Ce sont uniquement des idées et des blagues qui viennent de ma tête. C’est très important pour moi d’être à la base de l’écriture, parce qu’en humour, il faut que ça vienne du cœur pour pouvoir le défendre ensuite sur scène.»

Kevin Adams
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Longue amitié

En plus de son gala, Kev Adams va également présenter, du 15 au 17 août, «Sois 10 ans», le spectacle qu’il promène actuellement à travers l’Europe, aussi au ComediHa! Fest-Québec.

«On va faire des adaptations parce que je ne peux pas le présenter tel quel. Je pense même que ce serait insultant pour le public québécois qu’on ne prenne pas le temps de changer des mots ou des expressions.»

En dix ans de carrière, l’humoriste se souvient être venu présenter chacun de ses spectacles au Québec.

Kevin Adams
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

«Au départ, je suis venu par curiosité. La première fois, j’avais 16 ou 17 ans, et c’était pour le Grand Rire. Quand on est né et qu’on a grandi en France, on entend parler du Québec comme un fantasme. Il y a un endroit en Amérique où les gens parlent français et ont une culture qui ressemble à la nôtre. Je voulais voir ça. Ensuite, quand j’ai découvert les gens, la culture, le niveau élevé dans le milieu de l’humour, j’ai trouvé ça formidable. Je ne pouvais pas délaisser ce public.»

Le gala de Kev Adams au ComediHa! Fest-Québec aura lieu le samedi 10 août, à 20 h, à la Salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm, à Québec.