/finance/business
Navigation

Hydro-Québec doit réinjecter 85 M$ dans la coentreprise Dana TM4

Hydro-Québec doit réinjecter 85 M$ dans la coentreprise Dana TM4
Photo PIerre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Pour conserver ses parts actuelles dans l’entreprise américaine Dana TM4, Hydro-Québec annonce un réinvestissement de 85 M$.

Dana TM4 se spécialise dans la fabrication et la vente de systèmes de propulsion électrique partout sur la planète. 

Cette injection de nouveaux fonds permettra à Hydro-Québec de maintenir sa participation de 45% dans Dana TM4. 

Hydro-Québec avait pourtant cédé ses parts majoritaires (55%) de sa filiale TM4 l’an dernier à Dana pour 165 M$. 

Or, Dana TM4 a décidé de racheter la participation de 50% manquante dans l’entreprise chinoise Dana Electric Motors (anciennement Prestolite E-Propulsion Systems), spécialisée dans les moteurs électriques pour autobus et camions. 

Dana TM4 a aussi acquis les activités de l’équipementier italien SME, qui fabrique des moteurs électriques et des systèmes de commandes de moteurs pour des véhicules électriques hors route. 

Comme les deux transactions ont avoisiné les 190 M$, Hydro-Québec devait remettre 85 M$ pour éviter une dilution de sa participation. 

«Ces investissements vont permettre d’accélérer la croissance de notre partenariat avec Dana en profitant de toutes les occasions qu’offre le marché mondial de l’électrification des transports», a indiqué mercredi le PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel. 

Retombées au Québec

Hydro-Québec soutient que la vente de participation majoritaire (55%) dans TM4 a généré depuis l’an dernier des retombées au Québec, notamment par la création d’une trentaine d’emplois à son usine de Boucherville. 

L’usine québécoise de Dana TM4 emploie maintenant 155 personnes. 

Une trentaine d’embauches additionnelles sont prévues au cours des prochains mois.