/news/currentevents
Navigation

Le cauchemar de tout propriétaire : son locataire s’enfuit avec les murs

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARCELLINE-DE-KILDARE – À Sainte-Marcelline-de-Kildare dans Lanaudière, le locataire d’une maison n'a pas seulement détruit à peu près toutes les pièces de la résidence; il s'est aussi sauvé avec les murs, les planchers, le bain et même les toilettes!

«C'était ma maison de rêve [...] C’est mon cauchemar maintenant», s'est attristé le propriétaire de l'endroit, Yannick Le Port.

Des photos prises avant la démolition de la maison permettent de mesurer l’ampleur des dégâts.

«Il a tout enlevé [le plafond]. Il me reste juste un petit morceau là-bas. Il est parti avec les armoires ou il les a mis au feu; je ne sais pas ce qu'il a fait avec», a détaillé M. Le Port, qui a dû faire des démarches pendant un an afin d’expulser le locataire.

«Il a même réussi à partir avec le ballon d'eau chaude! Il est même parti avec ma [pompe à puisard] et le moteur pour mon puits artésien [...] Je suis assis sur le bol des toilettes pour pouvoir me laver! C'est quoi cette vie», a lancé Yannick Le Port, les larmes aux yeux et la voix chevrotante.

Le locataire en question s’appelle Alain Rousseau. Il avait conclu un bail de 850 $ par mois, avec possibilité d'acheter la maison. Il n’a finalement jamais acquis la demeure, l'aurait plutôt démolie et a versé très peu de loyers à Yannick Le Port.

«Je n'ai rien à vous dire comme défense parce que les choses sont devant la cour», s’est défendu Alain Rousseau, lorsque joint au téléphone par TVA Nouvelles.

La Sûreté du Québec et le Directeur des poursuites criminelles et pénales ont confirmé que M. Rousseau faisait face à une accusation de méfait en lien avec cette affaire. Il reviendra en cour au début du mois de septembre, pour fixer la date de son procès. M. Rousseau a plaidé non coupable.