/travel/autres-destinations
Navigation

Tel Aviv sur mer!

ÉVA 0803 Souvenirs de voyage
Photo courtoisie, Gilles Proulx Les petites familles abondent le soir près de la plage. On entend les cris d’enfants. Charmant !

Coup d'oeil sur cet article

Je vous ai plusieurs fois parlé de Jérusalem ou de Bethléem, mais aujourd’hui, je veux ­aborder Israël sans mentionner la Terre sainte. Au contraire, je vais vous faire visiter la mer !

S’il y a une chose dont on est jaloux, quand on se compare à Tel Aviv, c’est de la plage, immédiatement à côté de ce géant des nouvelles technologies. C’est ici que l’Israël pré-1948 a vu le jour, mais seul un miniature bout historique de la ville en témoigne. L’essentiel de Tel Aviv est neuf ! Il n’y a pas si longtemps, c’était une ville de pionniers, qui ­manquaient de raffinement... Maintenant, c’est le contraire : les représentations ­culturelles abondent et la gastronomie, étonnamment peu chère, séduit !

Tel Aviv vue de loin à partir de Jaffa.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Tel Aviv vue de loin à partir de Jaffa.

Il faut voir le samedi, jour de sabbat, les habitants profiter de la plage. Les chanceux ! En déambulant entre les édifices dans certains quartiers, on se rend compte que la diversité ­culturelle est énorme. Il y a des Russes, des Éthiopiens, des Américains et, de plus en plus, des Français. Quant aux juifs issus du Maghreb, souvent, ils sont francophiles. Ça donne à Tel Aviv une touche française tout à fait étonnante ! Je vous recommande de marcher toute la longueur de la plage pour bien voir la ville autant le jour que la nuit.

Attention aux restaurants de bord de plage, leurs prix sont ­déraisonnables, et leurs plats quelconques. ­Achetez quelque chose en ville et ­apportez-le. Chose remarquable : l’absence ­quasi totale d’obésité dans la ­population. Est-ce l’alimentation ? Le sport ? Sur la plage, les bedaines sont plutôt étrangères. Bref, le contraire des États-Unis.

Difficile de ne pas envier ces citadins qui peuvent aller à la plage en sortant du bureau.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Difficile de ne pas envier ces citadins qui peuvent aller à la plage en sortant du bureau.

Assurez-vous donc de ne pas ­seulement faire la tournée des ­incontournables lieux bibliques ou historiques : Tel Aviv sur mer en vaut vraiment la peine. C’est l’autre Israël, très moderne, évolué, raffiné, en forme et joyeux ! Il faut voir la belle jeunesse s’en donner à cœur joie en jouant au ballon sur la plage pour comprendre l’amour que les habitants de Tel Aviv portent à leur ville si exubérante et si bien située.