/finance
Navigation

Demande d’action collective: plus de 16 milliards $ réclamés à Capital One

Coup d'oeil sur cet article

Une deuxième demande d’action collective a été déposée contre Capital One mercredi au Québec. Le montant des réclamations pourrait dépasser les 16 milliards $ seulement au Canada.

La demande déposée par deux détenteurs de carte de crédit Capital One, Michael Forian-Zytynsky, de Brossard, et Elisabeth Prass, de Montréal, est pilotée par le cabinet d’avocats montréalais Stein & Stein. 

La banque américaine Capital One est plongée dans une crise sans précédent après s’être fait dérober des renseignements personnels de 106 millions de clients, dont 6 millions au Canada. 

La requête déposée mercredi en Cour supérieure du Québec, district de Montréal, fait valoir que Capital One avait l’obligation d’assurer la protection des données personnelles et confidentielles de ses clients et de ses membres. 

La demande d’action collective, qui doit encore être approuvée par un juge, réclame que Capital One paie des dommages punitifs de 300 $ à chaque client impliqué (6 millions au Canada), ainsi que d’autres montants non déterminés pour le moment. 

Les plaignants réclament également un plan de protection et de surveillance des dossiers de crédit et du vol d’identité sur 10 ans par une firme spécialisée, comme Equifax ou TransUnion. 

À un coût moyen de 240 $ par année par abonnement à un service de surveillance, la facture de cette réclamation pourrait atteindre les 14,4 milliards $ sur 10 ans pour Capital One au Canada seulement. 

Mercredi, chez Capital One, personne n’a voulu commenter le dépôt de cette nouvelle action collective. 

Fitzgibbon préoccupé

À Québec, le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a dit craindre que ces vols massifs de données personnelles (Desjardins et Capital One) aient un impact sur la confiance des particuliers envers les institutions financières. 

«C’est très préoccupant. Je suis sensible à ces enjeux-là», a-t-il dit. 

Rappelons qu’une première demande d’action collective contre Capital One au Québec a été déposée mardi en Cour supérieure, district de Québec. La demande déposée par un détenteur de carte Capital One de Québec, Simon Goulet, est pilotée par la firme Siskinds, Desmeules, Avocats. La requête n’avait pas chiffré de montant de réclamation. 

À ce stade-ci, les personnes touchées par le vol de renseignements personnels n’ont pas encore à se manifester. 

 – Avec la collaboration de Marc-André Gagnon

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions