/lifestyle/techno
Navigation

Retrouver un suspect... avec son rythme cardiaque?

Burning pulse heart line monitor cool illustration
Photo stock.adobe.com (flashmovie)

Coup d'oeil sur cet article

 Une nouvelle technologie de reconnaissance grâce à la fréquence cardiaque permettrait de retrouver des suspects dans une foule.  

 • À LIRE AUSSI: Meurtres en Colombie-Britannique: les recherches au Manitoba font chou blanc  

 Cette technologie utilise la vibrométrie laser ou les fines oscillations causées par le rythme cardiaque, ce dernier étant tout aussi unique à chaque individu que ne le sont l’empreinte digitale et l’iris de l’œil.    

 Développée par l’armée américaine, cette technologie permettrait d’identifier un individu jusqu’à une distance de 200 m. 

 «Cette découverte est assez hot. Elle utilise la signature biométrique propre à chaque individu. Ce qui est vraiment révolutionnaire, c’est qu’elle permettrait de retrouver des suspects en cavale dans une foule», a affirmé Nikolas Samuel Baron Bernier, chroniqueur en sciences judiciaires à l’émission Avocats à la barre, à QUB radio.      

 Tout comme c’est le cas avec l’empreinte digitale et avec celle de l’œil, les autorités doivent au préalable connaître la «signature» cardiaque de la personne recherchée pour pouvoir l’identifier. Cette information peut être enregistrée à distance à condition que le sujet demeure immobile quelques secondes.  

 Cette technologie, qui n’est pas encore au point, mais qui serait en voie de le devenir, pourrait servir, entre autres, à retrouver des suspects comme ceux du Manitoba.   

• À lire aussi: Le Pentagone peut identifier une personne jusqu'à 200 mètres de distance à l'aide d'un coup de laser

 «Ça pourrait être une alternative à la reconnaissance faciale, avec laquelle il y a beaucoup de problèmes. [Avec la vibrométrie], une personne a beau se cacher le visage, on la reconnaîtrait», précise-t-il.  

  •  ÉCOUTEZ Nikolas Samuel Baron Bernier à l’émission Avocats à la barre, à QUB radio: