/opinion/columnists
Navigation

Trump face à la Chine

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump vient d’annoncer de nouveaux tarifs sur les produits chinois importés aux États-Unis. Quelle est la stratégie Trump ? Elle est simple. Le président américain veut que les entreprises américaines vendent plus de produits américains en Chine.

Trump ajoutera de nouveaux tarifs tant que le gouvernement chinois n’ouvrira pas davantage son marché. Malheureusement pour les États-Unis, Trump a commis l’erreur d’affronter la Chine seul. Plus le temps passe, plus le gouvernement chinois devient capable d’organiser une riposte efficace.

1. Quelle est la stratégie du gouvernement chinois ?

Comme prévu, le gouvernement chinois fait traîner les négociations. Il espère qu’un éventuel gouvernement démocrate sera plus accommodant. En effet, Joe Biden, qui mène dans la course démocrate à l’investiture, reconduirait envers la Chine des politiques similaires à celles de Barack Obama. Elizabeth Warren, au contraire, est très critique des politiques commerciales des États-Unis. Elle veut restreindre l’accès au marché américain des pays qui traitent mal les travailleurs. Mais peu importe qui sera le prochain président des États-Unis, la Chine continue à diversifier ses partenaires commerciaux internationaux. La part des exportations chinoises vers les États-Unis devrait chuter dans les années qui viennent.

2. Quel sera le prochain geste du gouvernement américain contre la Chine ?

Le gouvernement américain a commencé à dénoncer les privilèges extraordinaires dont jouit la Chine à l’intérieur de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). La Chine y est officiellement considérée comme un pays en voie de développement. Ce statut lui permet de contourner plusieurs obligations qui sont imposées aux pays développés. Or, la Chine est la plus grande économie du monde, en parité de pouvoir d’achat. Le gouvernement chinois tente de justifier son statut de deux façons. Il maintient un taux de change artificiellement bas entre sa monnaie et le dollar américain. Elle ne calcule que sa richesse par habitant, par opposition à la richesse globale du pays.

3. Le gouvernement américain peut-il faire modifier le statut de la Chine ?

C’est possible. Le gouvernement américain menace de sortir de l’OMC si la Chine y conserve son statut de pays en voie de développement. Une telle sortie entraînerait la fermeture du marché américain à bien des pays. Elle signifierait aussi que les tribunaux commerciaux de l’OMC ne pourraient plus sévir contre les mesures protectionnistes prises par les États-Unis. D’ailleurs, le gouvernement américain est en train de paralyser tout l’appareil juridique de l’OMC en refusant d’y entériner la nomination de nouveaux juges.

4. Quelles sont les autres mesures prises par les États-Unis ?

Le gouvernement américain est en train de couper les échanges scientifiques et technologiques entre les États-Unis et la Chine. Les compagnies américaines ont de plus en plus de difficulté à vendre en Chine des produits technologiquement avancés. Le gouvernement fait aussi pression sur les universités et sur les groupes de recherche pour diminuer la coopération avec les chercheurs chinois.

5. Où la guerre commerciale entre les deux pays s’arrêtera-t-elle ?

Elle ne va pas s’arrêter. Au mieux, Trump obtiendra une certaine ouverture du marché chinois et il s’en servira pour ses élections. Mais la rivalité entre les États-Unis et la Chine devrait continuer à s’accentuer. C’est d’ailleurs dans cette perspective qu’il faut comprendre l’abandon officiel hier du Traité sur les missiles de courte et de moyenne portée. Les États-Unis veulent se remettre à fabriquer des missiles qui seront pointés non pas vers la Russie, mais vers la Chine.