/lifestyle/books
Navigation

Dédramatiser le quotidien grâce à l’humour

Emilie Ouellette
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Diplômée de l’École nationale de l’humour, autrice des séries télé Les Parent et Conseils de famille, Emilie Ouellette est aussi ­cheftaine d’une belle tribu composée de deux parents et de quatre enfants. Dans son nouveau livre, Ma tribu, elle présente un portrait bienveillant de sa famille, où l’humour triomphe des pépins quotidiens.

Sa philosophie de vie est adaptée à sa réalité : elle a appris à dédramatiser, à emprunter des chemins inusités, à ne pas avoir peur du ridicule, et à mettre un peu de magie dans le quotidien.

Elle raconte les mésaventures de sa tribu, les bobos, les larmes, les exploits de ses enfants de 2,4, 8 et 10 ans. Elle partage des tranches de vie. Elle parle de sa grossesse, de ­l’accouchement, de parentalité, des choses qu’elle aurait aimé savoir et que personne ne lui a jamais dites, des valeurs qui lui tiennent à cœur et qu’elle ­souhaite transmettre.

« L’humour familial, c’est quelque chose que j’utilise dans tous les projets que je fais, ou à peu près », dit Emilie. « Le livre était une continuité de ce que je fais, mais je ne me place pas comme une personne qui sait quoi faire, comment le faire. En termes de famille, c’est ­tellement ­personnel et différent ! »

Emilie souhaitait utiliser beaucoup d’humour en faisant connaître sa vision des choses. « C’est juste naturel chez moi que d’essayer de regarder les choses d’une manière différente. Dans le livre, je parle de lunettes différentes. »

Emilie sait que les petites difficultés vécues par sa « tribu » ressemblent à celles des autres tribus... Par exemple ? Quand les enfants doivent aller se ­coucher, se brosser les dents, manger une collation, manger leur repas. « T’sé, des affaires qui sont banales, mais qui arrivent 15 000 fois dans une journée... »

« Gérer » avec humour

« On pense qu’on est isolée, chez nous, toute seule, avec les seuls enfants au monde qui refusent de manger du brocoli ou je ne sais quoi. Autre exemple ? Quand tu as une conversation téléphonique, tous les enfants viennent te voir pour te demander quelque chose, même si ça faisait 45 minutes qu’ils faisaient autre chose... »

L’humour l’aide à « gérer » sa famille, ses quatre enfants, le brouhaha ­quotidien. « L’humour a une grande place dans notre vie, dans la manière de faire les choses, dans la manière de ­dédramatiser une situation, juste d’avoir du fun et d’alléger le quotidien. C’est clair que l’humour est là, que ce soit dans les repas, dans la gestion, dans les tâches. J’ai une personnalité comme ça, donc c’est naturel d’amener un peu de “niaiseries” dans ces choses-là, pour trouver un certain équilibre. Mais on conviendra qu’il n’y a aucun équilibre possible... »

Exemple

Elle donne un exemple concret. « Je me souviens d’un moment, avant Noël, où on a eu des poux, à la maison, en même temps que des vers intestinaux. Le moment où tu ne peux plus être en déni et que tu dois gérer ça, que tu sais que tu ne seras pas couchée avant deux heures du matin parce qu’il faut laver tout, faire des ­traitements... tu pourrais juste ­pleurer, en boule. Mais mon chum et moi, on a mis de la musique, on a fait des ­traitements. Le désespoir et l’humour, c’est pas très loin... on a lâché prise sur ce qu’on ­trouvait grave. »

L’humour sert aussi à rapprocher ­chacun des membres de sa famille. « Quand on rit ensemble, après, c’est plus facile faire la gestion, parce qu’on a un lien plus rapproché dans la complicité. »

♦ Emilie Ouellette est humoriste diplômée de l’École ­nationale de l’humour (Accoucher de rire, Le Vlog de Camille), autrice (séries télé Les Parent, Conseils de famille) et diplômée en travail social.

♦ Elle anime aussi des conférences et des ateliers sur la parentalité : « De la discipline à l’humour », « De l’humour dans une vie de fou ».