/weekend
Navigation

Un bref moment de bien-être

Coup d'oeil sur cet article

Histoire de varier les genres, un roman feel good qui remplit parfaitement sa mission.

<b><i>Les semeurs de bonheur</b></i><br/>
Cécile Pardi<br/>
Aux Éditions Albin Michel<br/>
208 pages
Photo courtoisie
Les semeurs de bonheur
Cécile Pardi
Aux Éditions Albin Michel
208 pages

Lorsqu’on a appris que ce très court roman avait enchanté Anna Gavalda, Brigitte Bardot et Matthieu Ricard, on s’est dit qu’il devait sûrement valoir le détour. On n’a donc pas hésité à le prendre aussi, et, à notre tour, on a pu faire plus ample connaissance avec Perrine Delafoy, une comptable au chômage de 50 ans qui désespère de pouvoir un jour se retrouver un emploi. Car les temps sont durs, et les femmes de son âge, ce ne sont généralement pas les premières qu’on s’arrache sur le marché du travail...

À deux doigts de la déprime, Perrine s’oblige donc à sortir et à aller faire de grandes promenades pour s’aérer un peu l’esprit. Et c’est comme ça que, sous le pont d’une autoroute, elle trouvera une jeune chienne en piteux état.

Reprendre du poil de la bête

Avec cette découverte, la vie de Perrine changera du tout au tout. Grâce à sa nouvelle copine à quatre pattes, qui est toujours prête à jouer et à lui faire la fête, Perrine recouvrera en effet peu à peu le moral. Dans un café, elle ira même jusqu’à complimenter une serveuse à propos de son joli sourire. Compliment qui l’amènera à vouloir en faire plein d’autres, parce qu’elle a enfin trouvé sa vocation : devenir un agent du bonheur. Chaque jour, sa principale mission sera ainsi d’aider, de dérider quelqu’un ou de le rendre heureux.

Une histoire qui ne révolutionne rien, mais qui a l’avantage d’être à la fois légère et sympathique.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

LA PROCHAINE FOIS

Marc Levy<br/>
Aux Éditions Retrouvées<br/>
320 pages
Photo courtoisie
Marc Levy
Aux Éditions Retrouvées
320 pages

Paru en 2004, ce quatrième roman de Marc Levy n’a rien d’une nouveauté. Mais ce qui sera nouveau pour certains, c’est de pouvoir enfin le lire avec facilité. Tous les titres de la maison d’édition Retrouvées sont en effet imprimés en grands caractères et dès l’instant où on commence à souffrir de presbytie, ils contribuent grandement à améliorer l’expérience de lecture. Une collection à ne pas louper !

LE CAS FITZGERALD

John Grisham<br/>
Aux Éditions Le livre de poche<br/>
432 pages
Photo courtoisie
John Grisham
Aux Éditions Le livre de poche
432 pages

Avec ce thriller, John Grisham nous entraîne sous le chaud soleil de Floride, où Bruce Cable tient une librairie de livres neufs et anciens. Ces derniers lui permettent régulièrement d’engranger des centaines de milliers de dollars et lorsque plusieurs manuscrits originaux signés Francis Scott Fitzgerald seront volés à l’université de Princeton, Cable ne tardera pas à être suspecté. Une lecture de vacances idéale.

TOMATE

Christophe Adam<br/>
Aux Éditions de La Martinière<br/>
128 pages
Photo courtoisie
Christophe Adam
Aux Éditions de La Martinière
128 pages

Les tomates des champs commençant tranquillement à faire leur apparition sur les tablettes des marchés, il serait dommage de ne pas parler de ce joli petit livre qui les met à l’honneur. Chutney de tomates jaunes, houmous aux tomates confites, tomates farcies, tarte à la tomate, croc’tomates, gaspacho, chaussons au confit de tomate... Plein de recettes qui sauront nous faire apprécier ce fruit encore plus.

LES ÉNIGMES DE L’HISTOIRE DU MONDE

Sous la direction de Jean-Christian Petitfils<br/>
Aux Éditions Perrin<br/>
416 pages
Photo courtoisie
Sous la direction de Jean-Christian Petitfils
Aux Éditions Perrin
416 pages

Le linceul de Turin a-t-il réellement servi à envelopper le corps de Jésus ? Pourquoi le tombeau d’Alexandre le Grand n’a-t-il jamais été retrouvé ? Comment la civilisation maya s’est-elle effondrée ? Quelle est la véritable identité de Jack l’Éventreur ? Qui a vraiment tiré sur le président Kennedy ? Qu’est-il advenu du cadavre d’Adolf Hitler ? Pour connaître la réponse à toutes ces questions, il n’y a qu’à lire cet excellent pavé.

Frissons garantis

OFFRANDE FUNÈBRE

<b><i>Offrande funèbre</b></i><br/>
Preston & Child<br/>
Aux Éditions de l’Archipel<br/>
352 pages
Photo courtoisie
Offrande funèbre
Preston & Child
Aux Éditions de l’Archipel
352 pages

Mais que ferions-nous sans l’inspecteur Aloysius Pendergast ? Dans le vaste univers des polars, il se démarque au premier coup d’œil, très peu de héros pouvant se vanter d’agir avec un tel flegme. Sans parler de ses réparties, toutes plus savoureuses les unes que les autres.

Dans ce 18e opus de la série Pendergast, cet agent vraiment très spécial du FBI se retrouvera toutefois dans une situation assez délicate : l’homme qui vient d’être nommé à la tête de l’antenne de New York compte se débarrasser de lui dans les plus brefs délais et de ce fait, il lui imposera la présence d’un nouvel équipier pour enquêter sur l’étrange affaire en cours.

Du cœur à l’ouvrage

Dans le cimetière de Bayside, à Miami Beach, un cœur humain fraîchement prélevé a en effet été retrouvé sur la sépulture d’une femme qui se serait suicidée en 2006. Mais ce n’est pas tout. Un message signé « M. Cœur-Brisé » a aussi été laissé, et la lecture de ce dernier permet réellement d’avancer qu’il pourrait y avoir sous peu bien d’autres meurtres dans les rues de Miami et bien d’autres cœurs ensanglantés sur les tombes de ses cimetières.

Grâce à ses méthodes souvent assez peu orthodoxes, Pendergast a encore réussi à nous séduire et à nous faire sourire. Vivement le tome suivant !