/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le premier choix du Canadien au dernier repêchage, Cole Caufield, continue de subjuguer ses adversaires

Cole Caufield
Photo d'archives, Agence QMI Cole Caufield

Coup d'oeil sur cet article

Le tournoi préparatoire en prévision du Championnat mondial junior a permis à plusieurs espoirs de la Ligue nationale de hockey (LNH) de faire l’étalage de leur talent. 

Parmi ceux s’étant démarqués, il y a Cole Caufield, que le Canadien de Montréal a sélectionné au 15e rang au total au dernier repêchage. Le produit du programme national de développement américain a terminé à égalité au premier rang des marqueurs avec quatre buts en cinq matchs, ajoutant trois mentions d’aide.  

Le joueur de 18 ans a épaté la galerie avec des lancers précis d’angles restreints, incluant le but victorieux dans le match contre le Canada, samedi.  

Le gardien représentant l’unifolié, Alexis Gravel, s’est dit subjugué par les prouesses de l’attaquant droitier, qui l’a déjoué presque du coin de la patinoire.  

«Lorsque tu es dans une telle position, tu ne penses pas que le joueur va lancer, a admis le porte-couleurs des Mooseheads de Halifax, samedi, dans une entrevue au réseau TSN. La dernière fois que j’ai accordé un but de la sorte, c’était il y a trois ans.»  

«Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent faire ça.»  

Certains affirment qu’un autre gardien de la formation canadienne, Hunter Jones, lui a témoigné son admiration pendant la traditionnelle poignée de main, quelques jours plus tôt.  

À la fin du tournoi, l’entraîneur de la formation américaine a vanté les mérites de l’espoir du Tricolore au petit gabarit.  

«Il se place bien sur la patinoire, a déclaré Scott Sandelin au site officiel de la LNH, samedi. Il est solide, il est fort et il a de la ténacité dans son jeu. J’ai été impressionné par sa force.»  

«Il sait où aller pour s’emparer de la rondelle et obtenir des occasions de marquer. Il n’a pas peur de se diriger aux endroits plus difficiles.»