/news/currentevents
Navigation

Il braque un dépanneur à deux pas du poste de police et est arrêté aussitôt

Des patrouilleurs l’ont suivi jusque dans un appartement et ont fait 3 arrestations

Un vol qualifié est survenu le 5 août dans une station-servi
Photo Diane Tremblay Le voleur, qui a dérobé le tiroir-caisse au moyen d’une arme blanche à la station-service Ultramar­­­, à deux pas de la centrale de police du parc Victoria, a été rattrapé assez vite par les patrouilleurs qui l’ont vu s’enfuir en courant.

Coup d'oeil sur cet article

La station-service Ultramar du 223, rue Dorchester à Québec a été le théâtre d’un vol qualifié survenu vers 2 h 35, dans la nuit de dimanche à lundi. Aussitôt enfui, le suspect a été intercepté par des patrouilleurs qui passaient par là.

Selon la porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), Sandra Dion, l’individu de 21 ans a fait irruption à l’intérieur du dépanneur avec une arme blanche en criant et en bousculant des objets.

Il a menacé le préposé, lui ordonnant de lui remettre le tiroir-caisse. Heureusement, aucun client n’était présent sur place.

Le voleur est reparti à la course avec son butin et plusieurs paquets de cigarettes.

Mauvaise idée

C’est à ce moment-là que des patrouilleurs l’ont aperçu. La centrale de police du parc Victoria est située à quelques pas de là. 

Les policiers ont rapidement suivi le suspect et ont procédé à son arrestation pour vol qualifié dans un appartement de l’immeuble La Canopée, au 280 rue du Prince-Édouard, en Basse-Ville.

Deux autres personnes, un homme de 35 ans et une femme de 21 ans, ont aussi été arrêtées dans le logement, selon le SPVQ. Les enquêteurs ont passé une partie de la matinée de lundi dans l’immeuble afin de rencontrer des témoins. 

Lundi, en fin d’après-midi, Alexandre Gariépy a comparu au palais de justice de Québec pour répondre à des accusations de vol qualifié, non-respect de conditions de probation et omission de se conformer à une ordonnance.

Noémie St-Laurent a aussi comparu pour omission de se conformer à une ordonnance et pour avoir résisté au travail d’un agent de la paix. Une troisième personne devait également comparaître relativement à ce dossier.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions