/news/transports
Navigation

Des camionneurs inquiets vis-à-vis d’une nouvelle loi

Coup d'oeil sur cet article

Des camionneurs sont inquiets de l’entrée en vigueur, en juin 2021, d’une nouvelle réglementation qui encadrera de façon très stricte leurs heures sur la route.

Dans moins de deux ans, le gouvernement fédéral obligera les camionneurs à utiliser des dispositifs de consignation électronique. Ces appareils enregistrent et comptabilisent les heures que passent les camionneurs sur la route.

Les chauffeurs ne pourront donc pas conduire plus de 13 heures par jour. Ils devront ensuite prendre une pause obligatoire de huit heures consécutives.

Cette réglementation a pour but de contrer la fatigue chez ces conducteurs. Or, un camionneur de Saguenay, qui s’est déjà conformé, se sent plus fatigué depuis qu’il respecte cette mesure.

«Pour rentrer dans mes heures, je dois parfois arrêter le jour et repartir en pleine nuit. Ce n’est pas parce que ton horloge te dit que tu as le droit de recommencer à rouler à trois heures du matin que ton corps est prêt pour ça», a expliqué le camionneur Mario Boulay, qui se rend chaque semaine aux États-Unis, où le dispositif est déjà obligatoire.

De plus, quand les camionneurs doivent obligatoirement s’arrêter pour prendre une pause, ils ne se trouvent pas nécessairement dans un endroit adéquat.

«On n'est pas toujours capable de se rendre dans un endroit où on peut prendre une douche, où on peut mettre de l’essence, a indiqué Mario Boulay. Des fois, il nous manquerait juste 20 minutes pour y arriver.»

Le cabinet du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a rappelé que cette réglementation entrera en vigueur dans le but de réduire les risques d’accident avec des camions lourds.

L’équipe du ministre a insisté sur le fait que des intervenants de l’industrie ont été consultés avant qu’Ottawa décide d’aller de l’avant avec cette exigence.