/sports/opinion/columnists
Navigation

Inexpliqué, inexplicable

Evan Bush a connu un match passablement difficile face à Kei Kamara et aux Rapids du Colorado, accordant six buts.
Photo USA TODAY Sports Evan Bush a connu un match passablement difficile face à Kei Kamara et aux Rapids du Colorado, accordant six buts.

Coup d'oeil sur cet article

Comment pourrais-je vous expliquer ? Pourquoi ce match s’est-il soldé par un 6 à 3, un pointage qui tient plus du hockey que du soccer ?

Après une victoire décisive contre la meilleure équipe de l’est de la MLS, l’Impact a enchaîné samedi dernier avec une performance sans âme au Colorado contre la pire équipe de l’Ouest.

Oui, je pourrais revenir sur les faits techniques et tactiques du match. Est-ce que la stratégie était la bonne ? Le jeu collectif et individuel était-il à point ? Mais il me semble que l’exercice serait vain. Le problème du Bleu-blanc-noir est plus large. À chaque match, il manque je ne sais quoi pour que cette équipe puisse franchement nous épater.

Depuis le début de la saison, on s’est rendu compte que l’Impact est fragile psychologiquement. Il n’a jamais été en mesure d’aborder deux rencontres consécutives avec confiance et intensité.

Est-ce que les joueurs n’ont pas cette capacité ? Est-ce Rémi Garde et son personnel technique qui n’ont pas été en mesure de trouver les ressorts pour motiver le groupe ? Un peu de toutes ces réponses ?

Avec moins de dix matchs à jouer et une place en séries éliminatoires de plus en plus précaire, le XI montréalais a intérêt à trouver les boutons sur lesquels appuyer très rapidement.

Y aura-t-il de la part de l’Impact un sursaut d’orgueil au prochain match ? Impossible de savoir, parce que la seule certitude qu’offre cette équipe à ses partisans depuis le début de l’année, c’est son imprévisibilité.

Distractions administratives ?

Dans un effort d’expliquer cette défaite absurde de 6 à 3 face aux Rapids, on peut aussi se tourner vers le business du sport. Est-ce que l’incertitude qui vient avec la période des transferts pèse sur le groupe ?

En plein milieu de saison, les rumeurs fusent. La dernière en date étant celle de Bojan Krkić, un joueur de Stoke City en Angleterre qui rejoindrait l’Impact sous peu.

En plus de l’Espagnol, est-ce que l’équipe cherche à signer d’autres joueurs ? Est-ce que des membres de l’effectif montréalais actuels ont peur pour leur emploi ? Comme la fenêtre des transferts se ferme demain, ils seront fixés sous peu et auront une excuse de moins pour expliquer leur contre-performance.

On pourrait aussi se demander si les renégociations de contrat qui ont lieu présentement handicapent le groupe ? Zakaria Diallo, Samuel Piette et même Rémi sont tous à la recherche de nouveaux pactes. Ont-ils entièrement la tête au prochain match ?

En fin de compte, je dis que ce ne devrait pas être des raisons valables. Les résultats de cette équipe sont les mêmes depuis le début de la saison.

Bush dans une mauvaise journée

Evan Bush a connu contre les Rapids du Colorado sa pire performance depuis qu’il porte le maillot de l’Impact.

Au cours des deux dernières saisons, Bush s’est fendu d’arrêts importants pour le Bleu-blanc-noir. Mais samedi dernier, il était complètement à côté de la plaque. Ses décisions, ses sorties, sa technique étaient approximatives, un fait que nous ne sommes pas habitués à voir de sa part.

C’est un match que le gardien montréalais devra oublier très rapidement.

Bush pourra aussi se consoler en se disant qu’il a été victime de Kei Kamara, un joueur qui a tout le temps eu du succès face à l’Impact.

Ce dernier a littéralement le numéro du XI montréalais. Indépendamment des joueurs et des entraîneurs, personne chez l’Impact n’a réussi à travers le temps à trouver une solution au poison que représente Kamara.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions