/opinion/columnists
Navigation

«C’est la faute de Trump»

Coup d'oeil sur cet article

Je ne suis pas un fan de Trump, loin de là.

Je le trouve vulgaire, grossier, ignare, inepte.

Un gros tata narcissique qui s’exprime avec un vocabulaire de 11 mots.

« Sad », « big », « huge », etc.

Mais je veux juste souligner deux, trois choses pour alimenter la discussion.

On peut encore discuter en 2019, non ?

DEUX POIDS, DEUX MESURES

Quand un islamiste tire dans le tas et fait des dizaines de victimes, ce n’est pas la faute de l’islam, ce n’est pas la faute du Coran, ce n’est pas la faute du wahhabisme ni du salafisme, surtout, pas d’amalgame !

Mais quand un gars d’extrême droite tire dans le tas et tue des dizaines de Mexicains, tout de suite, on dit que c’est la faute de Trump.

Je veux bien que Trump attise la haine avec ses propos... mais pourquoi, lorsque c’est un islamiste qui fait couler le sang, il ne faut rien dire ?

Pourquoi « il ne faut pas sauter aux conclusions » ?

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Pourquoi, dans ces cas-là, on refuse de nommer la chose, de pointer du doigt certaines personnes, certaines idéologies ?

Quand un fou d’Allah assassine des innocents, les médias et les politiciens ne parlent même pas d’attentat islamiste, mais d’incident « tragique », « malheureux » !

Pourquoi ce « deux poids, deux mesures » ?

J’aimerais qu’on m’explique.

Autre question...

L’auteur de l’attentat à Dayton, Ohio, qui a fait neuf morts et 27 blessés, se décrivait comme un « gauchiste » anti-Trump.

Il soutenait le mouvement « antifa » et la candidate à la chefferie du Parti démocrate Elizabeth Warren, et il combattait le resserrement des frontières et le suprémacisme blanc.

Qui est responsable de cet attentat ?

Bernie Sanders ? Les Black Blocs, qui prêchent la violence ?

Pourquoi, dans son cas, on ne tente pas de trouver un « responsable » ?

AVANT ET APRÈS TRUMP

Je sais qu’en 2019 il faut pencher du même bord que tout le monde, sinon on se fait lyncher et traiter de tous les noms par les gens qui adorent la diversité... sauf la diversité d’opinions.

Mais des tueries de masse, il y en a eu plein, aux États-Unis.

Sous Obama, sous Clinton, sous les Bush, sous Reagan...

Et si les démocrates gagnent les prochaines élections, il y en aura d’autres.

Peut-être même pires.

Se pourrait-il que le problème soit plus complexe et plus profond que juste « c’est la faute à Trump » ?

Je ne veux pas laver Trump de tout blâme. Ses propos invitant des politiciennes « racisées » à « retourner dans leur pays » sont inacceptables et indignes de la fonction qu’il occupe.

Mais des tueries, il y en a eu avant Trump et il y en aura après Trump.

Dernière question...

La représentante démocrate du Minnesota Ilhan Omar a laissé sous-entendre que les Juifs utilisent des pouvoirs occultes pour contrôler les événements mondiaux et qu’ils manipulent les politiciens avec leur argent, des propos qui reprennent les pires clichés antisémites.

Si un crackpot entre dans une synagogue et tue des Juifs, va-t-on la rendre responsable ?

Si c’est bon pour pitou, c’est bon pour minou, non ?

On jase, là...