/news/society
Navigation

Le Cyclorama de Jérusalem classé bien patrimonial

Le Cyclorama de Jérusalem classé bien patrimonial
PHOTO D'ARCHIVES, DIDIER DEBUSSCHÈRE

Coup d'oeil sur cet article

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a confirmé que le Cyclorama de Jérusalem sera classé bien patrimonial à une semaine de l’échéance de son préclassement, qui avait été annoncé il y a deux ans.

Cette annonce est vue de bon augure par les actuels propriétaires, la famille Blouin, qui essaient de vendre la rotonde depuis plusieurs années, pour un montant de 5 M$.

« La famille m’a contacté, ce matin. Ils sont contents », indique le courtier Martin Dostie.

Depuis deux ans, le préclassement pouvait représenter une incertitude pour les acheteurs potentiels, ce qui désavantageait la famille propriétaire.

Soulagement

« C’est une bonne nouvelle, si ça peut faire bouger les choses. Nous étions entre l’arbre et l’écorce, et c’était difficile de savoir où on s’en allait ; est-il classé ou ne l’est-il pas ? Maintenant, on sait », explique le courtier.

Selon M. Dostie, un seul acheteur potentiel s’était rendu très loin dans sa démarche d’acquisition, mais celle-ci a finalement achoppé.

Depuis, c’est le calme plat du côté des acheteurs. Les véritables répercussions de la classification, pour la famille Blouin, se confirmeront plus tard, selon le courtier.

« On n’avait rien, donc ça ne peut pas être pire. Est-ce que ce sera positif ou négatif ? Nous le saurons dans quelques mois, si on a des appels », termine M. Dostie.

Jusqu’à cette annonce, l’avenir de la rotonde était incertain, puisqu’aucune décision n’avait été prise officiellement sur la classification.

Seul un préclassement avait été annoncé, en août 2017, dont l’échéance était le 14 août prochain.

Plus d’un siècle

Le site, situé à Sainte-Anne-de-Beaupré, a cessé ses activités définitivement le 31 octobre dernier, mettant fin à une tradition vieille de 123 ans.

Un long parcours

  • Inauguré à Montréal en 1889
  • Déménagé à Sainte-Anne-de-Beaupré en 1895
  • Avis d’intention de classement patrimonial : 2017
  • Classement officiel comme bien patrimonial : 2019
  • Il ne reste qu’une quinzaine de cycloramas du XIXe siècle dans le monde