/news/transports
Navigation

Le prolongement de la ligne orange encore demandé

Bloc STM Metro
Photo Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les citoyens de l’ouest de l’île de Montréal devraient avoir accès à une station de métro sur la ligne orange à la gare ferroviaire Bois-Franc du futur Réseau express métropolitain (REM), suggère l’opposition officielle Ensemble Montréal dans une motion dévoilée mercredi.

Les plans du REM ne prévoient présentement pas d’arrimage à la ligne orange dans sa partie ouest. Même si ce prolongement a souvent été évoqué au fil des ans, «le moment est propice» en raison du «feu vert» donné à la ligne bleue et de l’avis favorable de différents experts, selon Alan DeSousa, maire de l’arrondissement de Saint-Laurent et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transport.

La motion sera étudiée lors de la prochaine séance du conseil municipal, le 19 août. L'engagement du gouvernement québécois est demandé pour la réalisation du projet.

Le prolongement de cette section, à partir de la station Côte-Vertu, relève du «gros bon sens», soutient de son côté Francesco Miele, conseiller du district de Côte-de-Liesse.

«Le pôle de l’ouest [...] est le deuxième pôle d’emploi après le centre-ville de Montréal, mais est extrêmement mal desservi», indique-t-il. Les travailleurs doivent se rabattre sur l’utilisation de l’automobile dans 80 % des cas, dit-il.

L’extension du métro représenterait l’ajout de 2,2 kilomètres de sous-terrain pour rejoindre la gare de Bois-Franc. Selon M. DeSousa, la construction du garage de métro Côte-Vertu a déjà permis de creuser 1,2 kilomètre, diminuant ainsi les coûts du projet.

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) étudie déjà la possibilité de prolonger l’axe ouest de ligne orange du métro à Montréal et à Laval.