/finance/business
Navigation

Le club de golf Les Boisés de Joly en difficultés financières

Les Boisés de Joly, dans Lotbinière, doivent 1,75 million $ à leurs créanciers

Des golfeurs sur un vert aux Boisés de Joly.
Photo JEAN-FRANCOIS DESGAGNES Des golfeurs sur un vert aux Boisés de Joly.

Coup d'oeil sur cet article

Le club de golf Les Boisés de Joly est en difficultés financières. L’entreprise de Lotbinière s’est placée sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité en juillet avec l’intention de faire une proposition à ses créanciers.

Selon le syndic responsable du dossier, Lemieux Nolet, la direction du golf de 18 trous est actuellement à la recherche de nouveaux investisseurs.

Plusieurs groupes, des particuliers ainsi que des entreprises, auraient démontré de l’intérêt pour devenir propriétaires ou associés au cours des derniers jours.

Les soumissions seront acceptées jusqu’au 22 août. La proposition devrait être présentée aux créanciers vers la fin de l’été, soit avant le 15 septembre.

«L’objectif durant les procédures était de ne pas mettre en péril la saison. Nous contrôlons les dépenses pour pouvoir maintenir les activités», avance Alexandre Poulin, du syndic Lemieux Nolet.

«Nous avons deux ou trois groupes qui nous ont contactés. Il va y avoir une proposition avec le montant qui va être réinvesti, et ensuite le golf va pouvoir continuer pour les prochaines saisons», poursuit-il.

Selon nos informations, certains membres du club de golf souhaiteraient injecter de l’argent afin d’assurer la survie de l’endroit.

Selon l’évaluation municipale, le terrain, incluant le système d’arrosage et le garage, est évalué à 4,1 millions $. Les équipements pour entretenir le site valent 100 000 $.

Dans des documents publics, on peut lire que le golf cumule une dette de 1,75 million $ envers une quarantaine d’entreprises et d’organisations. Les propriétaires doivent notamment 1,1 million $ à Promutuel Capital, 404 218 $ à Hamel Construction et 84 312 $ à Investissement Québec.

Ouvert en 2010

Le club de golf Les Boisés de Joly, une réalisation de la firme d’architectes Graham Cooke et Associés, a ouvert ses portes en 2010. Il est exploité par la coopérative de solidarité, qui est un regroupement de citoyens du secteur et de golfeurs.

Le Centre Joly-de-Lotbinière, qui sert de chalet pour les amateurs de la petite balle blanche, est la propriété de la Corporation de développement économique et communautaire de Joly. Il n’est pas touché par la situation.

Malgré plusieurs demandes d’entrevue, la direction du club n’a pas donné suite aux appels du Journal au cours des derniers jours.

En juin, le terrain a été l’hôte du Championnat du Québec Premiers élans, soit le quatrième championnat junior de Golf Canada.

— Avec Philippe Langlois