/news/society
Navigation

Stationnement à vélos urbains: un inventeur en a gros contre la Ville de Québec

Il n’a pas voulu céder les droits sur son support à vélos

Le VéloVoûte fait son apparition dans les rues de Québec
Photo courtoisie Louis Fournier. Inventeur

Coup d'oeil sur cet article

Après l’échec de son implantation à Québec, l’inventeur du stationnement à vélos urbain Vélo-Voûte Louis Fournier, de Saguenay, est toujours frustré que l’on n’ait pas retenu son innovation.

Jugeant le concept de M. Fournier «trop compliqué», l’administration municipale a plutôt opté pour un concours de design qui a coûté 135 000 $ aux contribuables pour cinq supports à vélos que les citoyens ont vu apparaître cet été sur le territoire.

En 2016, M. Fournier avait pourtant choisi la ville de Québec pour lancer son produit : un support à vélos en aluminium muni de bandes de caoutchouc, d’une chaîne ultrarésistante de 11 pieds, ainsi que d’un casier pour déposer le casque.

Les deux unités installées à Québec avaient d’ailleurs été présentées en conférence de presse par la Ville.

Les nouveaux supports à vélos issus du concours de design, comme celui installé à l’angle de l’avenue Cartier et de la rue Fraser, sont fabriqués en bois et en acier.
PHOTO DIANE TREMBLAY 
Les nouveaux supports à vélos issus du concours de design, comme celui installé à l’angle de l’avenue Cartier et de la rue Fraser, sont fabriqués en bois et en acier.

Concours de design

M. Fournier, qui en a encore gros sur le cœur, a choisi de ne pas participer au concours, même après avoir dépensé plusieurs milliers de dollars pour participer au projet pilote de 2016.

«Pour la Ville, qui n’a pas vraiment de compétences dans le monde du vélo, un bicycle, ça ne mérite pas plus qu’un tuyau piqué dans l’asphalte», a affirmé M. Fournier.

Le Vélo-Voûte a néanmoins survécu à ces débuts difficiles.

Même si on est très loin des 2000 unités vendues, prévues en 2017, l’avènement des vélos à assistance électrique pourrait lancer la commercialisation du Vélo-Voûte, qui offre maintenant un dispositif de recharge.

La Véloroute des bleuets vient de se procurer quatre unités de ce modèle porteur d’avenir.

S’il avait participé au concours de design, M. Fournier aurait été dans l’obligation de céder ses droits de propriété intellectuelle, affirme-t-il, et il n’en était nullement question. Surtout après avoir investi plus de 100 000 $ pour développer son concept.

«Je ne pouvais pas embarquer là-dedans et modifier mon design. Il y a sept ans de travail dans ce projet», a ajouté M. Fournier.

Déploiement

Après avoir testé deux prototypes à l’été 2018, la Ville de Québec a dévoilé le nom du gagnant du concours de design en décembre dernier. C’est la firme d’architecture PARA-SOL qui a été retenue.

Les cinq nouveaux supports en bois et en acier pouvant contenir de huit à dix places ont été installés au début de l’été.