/opinion/columnists
Navigation

N’écrasez pas les maringouins! (2)

Coup d'oeil sur cet article

Je vous parlais l’autre jour des propos ahurissants d’Aymeric Caron, cet antispéciste français qui a diffusé une vidéo afin de dire aux gens de ne pas tuer les moustiques.

« Même s’ils n’ont pas une vie aussi dense que la nôtre, ils ont le droit de vivre, ce sont des individus comme nous », a-t-il clamé.

Il a vraiment utilisé le mot « individu ».

Comme si chaque maringouin avait sa personnalité propre, son caractère, ses préférences, sa vision du monde ! Pour Caron et ses amis anti­spécistes, l’être humain est un animal comme les autres.

Dire que la vie d’un homme ou d’une femme vaut plus que la vie d’un moustique est une forme de racisme.

Nous sommes tous des êtres vivants et nous devrions tous avoir les mêmes droits.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

DE DANGEREUX PRÉDATEURS

Je ne sais pas quels essais l’ex-chroniqueur de l’émission On n’est pas couché a prévu de lire cet été, mais je lui en suggère un.

The Mosquito: A Human History of Our Deadliest Predator (Le moustique : une histoire humaine de notre prédateur le plus mortel).

L’auteur, Timothy C. Winegard, est un ex-militaire canadien qui enseigne l’histoire à Oxford. On lui doit plusieurs ouvrages érudits portant sur le colonialisme britannique, la Première Guerre mondiale et même sur la crise d’Oka.

Le prestigieux magazine The New Yorker a publié une critique élogieuse de son plus récent essai sur les moustiques dans son dernier numéro.

Selon Winegard, le moustique n’est pas une bibitte ordinaire.

C’est notre plus dangereux prédateur, l’animal qui représente la plus grande menace pour l’homme.

Le moustique a causé plus de morts dans toute l’histoire de l’humanité que toutes les autres causes de décès – accidents, guerres et maladies compris.

La moitié de tous les êtres humains qui ont marché sur cette Terre (52 milliards d’individus sur 108 milliards, selon les évaluations) sont morts à cause des moustiques !

L’an dernier, les moustiques ont causé le décès de 830 000 personnes.

Leur potentiel de destruction est immense, surtout à cette époque de mondialisation et de réchauffement climatique.

Selon une étude récente, dans 50 ans, un milliard de personnes seront exposées à des infections transmises par les moustiques !

TROP DE FILMS DE DISNEY

La Fondation Bill & Melinda Gates a consacré 4 milliards de dollars à des recherches sur les moustiques.

Comment se protéger d’eux, comment gagner la guerre contre cette armée qui compte 110 billions (c’est-à-dire 110 mille milliards) de soldats.

Et l’autre zinzin dit qu’il ne faut pas les tuer, car « ce sont des individus qui ont droit à la vie, comme nous » !

Lorsque des scientifiques regardent un moustique, ils voient une arme létale.

Lorsqu’Aymeric Caron regarde un moustique, il voit une gentille maman qui veut sucer du sang humain pour nourrir ses bébés.

Faut-tu être innocent !

Ils sont bien beaux, les films de Disney avec des animaux qui parlent, mais un moment donné, faut voir la réalité en face.

Nous ne vivons pas au royaume des licornes, bon Dieu !

Parfois, je regarde certains militants, et j’ai l’impression que pour eux, le monde est un gros CPE avec des guirlandes mauves et de la tapisserie arc-en-ciel...