/sports/others
Navigation

Tokyo 2020: défaite coûteuse pour l'équipe canadienne de volleyball

Tokyo 2020: défaite coûteuse pour l'équipe canadienne de volleyball
Photo Instagram @volleyballcanada

Coup d'oeil sur cet article

Classée sixième au monde, l’équipe masculine de volleyball était opposée aux Argentins, septièmes sur la scène mondiale, vendredi, au tournoi de qualification olympique intercontinental de Ningbo, en Chine. La lutte s’annonçait féroce et les deux formations ont offert tout un spectacle, mais le Canada s’est finalement avoué vaincu en quatre manches de 23-25, 25-22, 27-25 et 23-25.  

«Nous n’avons pas profité des occasions offertes pour s’imposer dans le match et ça nous a coûté le troisième set, voire même le match», a souligné l’entraîneur adjoint Gino Brousseau.   

Une défaite difficile à avaler puisqu’il s’agissait d’un duel très important pour l’équipe canadienne, qui est par ailleurs dirigée par le Québécois Glenn Hoag. Le pays qui conclura la fin de semaine au sommet du groupe obtiendra du même coup son billet pour les Jeux olympiques de Tokyo, en 2020. C’est aussi le cas pour les meneurs de cinq autres tournois, disputés à Varna, en Bulgarie, à Rotterdam, aux Pays-Bas, à Bari, en Italie, à Gdansk, en Pologne, ainsi qu’à Saint-Pétersbourg, en Russie.   

Pour l’occasion, le Canada fait partie du groupe F avec la Finlande (19e), la Chine (20e) et l’Argentine. Cette dernière nation représentait donc le plus grand défi du Canada afin de s’assurer une place au tournoi olympique sans avoir à patienter plus longtemps.   

L’enjeu était grand et les deux équipes ont livré une bataille à la hauteur des attentes pour lancer le début de la compétition en Chine. L’Argentine a remporté la première manche 25-23, puis le Canada a ramené tout le monde au point de départ en gagnant la suivante au compte de 25-22.   

En troisième manche, l’Argentine a pris une avance de 20-15, jusqu’à ce que les Canadiens parviennent à créer l’égalité, et même prendre les devants 21-20. Ils n’ont toutefois pu compléter la remontée et ont été défaits 27-25.   

Une question de détails  

Tout au long de la rencontre, des erreurs techniques ont privé les Canadiens de précieux points et la quatrième manche n’a pas fait exception. Les deux clubs se sont échangé l’avance et l’Argentine a finalement eu le dernier mot 25-23 pour filer vers la victoire.   

«Nous avons manqué plusieurs occasions de marquer à des moments-clé. Au final, ce ne sont que des détails qui ont fait toute la différence. Nous avons commis plusieurs erreurs et contre une équipe comme celle de l’Argentine, axée sur la défense, c’est tout simplement impardonnable», a insisté Brousseau.   

Le Québécois Nicholas Hoag a été le meilleur marqueur du Canada durant cette partie, lui qui a totalisé 19 points, dont 3 au bloc.