/travel/autres-destinations
Navigation

Kuala Lumpur: Islamique et joyeuse

Petronas
Photo courtoisie, Gilles Proulx Petronas

Coup d'oeil sur cet article

J’ai beaucoup voyagé à travers le monde musulman et, dans plusieurs pays, il faut faire attention : juste regarder une femme dans les yeux peut être tenu pour une provocation... surtout au Yémen ou en Arabie saoudite ! Pour le photographe que je suis, c’est un obstacle constant : la réticence générale à se faire prendre en image me donne souvent des maux de tête.

Petites filles voilées rieuses
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Petites filles voilées rieuses

En Mauritanie, je me suis fait engueuler comme du poisson pourri pour avoir voulu photographier une famille en train de marcher dans le désert. C’est très différent à Kuala Lumpur. Le voile y est omniprésent chez les femmes, mais celles-ci ont l’exubérance souriante face à l’étranger. Elles sont décontractées. Une photo ? Mais bien sûr !

Est-ce parce que les habitants de la capitale de la Malaisie n’ont pas de complexes ? Leur ville est à la fine pointe de la technologie. En comparaison, au niveau des infrastructures, Montréal est arriérée ! Alors qu’à Singapour ou en Chine, la population est souvent bête comme ses pieds avec le touriste, ce n’est pas le cas à Kuala Lumpur. Demandez un renseignement à une policière : elle se fend en quatre pour vous aider dans un anglais approximatif.

Soldats royaux
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Soldats royaux

Cas à part

Oublions le fait qu’en dehors de Kuala Lumpur, il y a des bidonvilles. Concentrons-nous sur ce cas à part d’une grande ville très moderne et musulmane qui ne doit pas tout aux rentes pétrolières. Même les gens de New York et de Singapour ont de quoi être impressionnés par cette ville ! Hélas ! Tout n’est bien sûr pas parfait et certains courants rigoristes essaient de s’imposer. La tentation islamiste est là. Espérons que la sympathique population ne se fera pas mettre en cage.