/opinion/blogs/columnists
Navigation

Les mots dits du samedi

Coup d'oeil sur cet article

Les chances d’être heureux

Le couple sont persuadés que la naissance de la petite Zoé leur offre plus de risques d’être heureux. Quatre grosses fautes dans une petite phrase. Il faut plutôt dire et écrire : Le couple est persuadé que la naissance de la petite Zoé lui offre plus de chances d’être heureux. Contrairement à l’anglais, le français ne tolère pas que l’on accorde les noms collectifs (le couple, la famille, la police, l’équipe, la foule, le peuple, etc.) au pluriel. Il faut écrire, par exemple : la police a contenu la foule (et non « ont contenu »), le couple est parti à Cuba (et non « sont partis »). Pour mettre ces mots au pluriel, il faut les associer à un autre mot (les agents de police, les membres de l’équipe, le mari et son épouse, etc.). On ne mettra pas non plus un verbe au pluriel quand son sujet est le nom collectif singulier le « monde ». Il y a beaucoup de monde qui est venu (et non « qui sont venus ») à la soirée. Enfin, le verbe risquer et le nom risque traduisent la probabilité de survenance d’un danger, non d’un bonheur. On dira qu’une vie saine augmente les chances (et non les risques) de vivre mieux. Et on s’abstiendra de dire que les grands fumeurs courent « plus de chances » de mourir d’un cancer. Courir un risque, c’est s’exposer à un danger. Courir la chance, c’est attendre un destin heureux.

Sens dessus dessous

1- « Quoi que » ou « quoique » ? demande une lectrice, Denise P. « Quoi que » en deux mots est une locution signifiant « quelle que soit la chose qui ou que »... Exemple : Quoi qu’il arrive, je resterai calme. Le verbe qui suit « quoi que » en deux mots est toujours au subjonctif. « Quoique » en un mot signifie « malgré le fait que » ou « bien que ». Quoi que ou quoique ? Truc infaillible : la conjonction de subordination « quoique » s’écrit en un mot quand on peut la remplacer par « bien que ». « Quoique » en un mot est habituellement suivi du subjonctif. Mais l’indicatif et le conditionnel sont possibles. Exemple : J’irai à cette fête, quoique je préférerais m’en abstenir.

2- « Doit-on prononcer le dernier s du mot sens ? » demande A. Chiasson. Oui, le s final du terme « sens » doit se faire entendre. Sauf... dans les formes « sens dessus dessous » et « sens devant derrière », où le s final (de sens) n’est pas prononcé. Sens dessus dessous et non sans dessus dessous ? Oui. La graphie correcte est sens dessus dessous (sens devant derrière). L’idée exprimée n’est pas l’absence d’un dessus ou d’un dessous. Sens dessus dessous signifie plutôt à l’envers. Autrement dit, ce qui devrait être dessus est dessous et vice versa. La locution est employée pour désigner un grand désordre. Ex. : Le système de santé est sens dessus dessous. On peut même dire d’une personne bouleversée qu’elle est sens dessus dessous.

Corriger s’il y a lieu

Autant Gilbert est provoquant, autant Adèle est grièvement marquée par sa timidité.

Les lettres mêlées

OOMMIICRR-GANES

Définition : Organisme microscopique.

Réponses

Corriger s’il y a lieu : Autant Gilbert est provocant, autant Adèle est gravement marquée par sa timidité.

Les lettres mêlées : MICRO-ORGANISME