/opinion/blogs
Navigation

Nos auteurs

CA_Patrick-DésyMathieu Turbide

Les muscadets impressionnants de Jérôme Bretaudeau

Les muscadets impressionnants de Jérôme Bretaudeau
Patrick Désy

Coup d'oeil sur cet article

Les vins de Jérôme Bretaudeau m'ont impressionné lors d'une visite de la région du Pays nantais, en Loire Atlantique, au printemps dernier.

Originaire du Muscadet (dont je vous ai parlé ici), ce sympathique colosse reprend en 2001 les vignes de son père situées à Gétigné.  De deux hectares au départ, il passe à six en 2005 et crée le Domaine de Bellevue.  Aujourd’hui le domaine fait une dizaine d’hectares répartis sur quatre communes : Gétigné (où il est vigneron), Cugand (sur l’autre rive de la Sèvre Nantaise), Clisson et Vallet (parmi les meilleures régions viticoles du Muscadet). Tout est cultivé en bio depuis 2012.  Il vinifie évidemment le melon de bourgogne, cépage emblématique du Muscadet, mais aussi le sauvignon gris, le merlot, du cabernet franc, du chardonnay et du pinot noir.  Bref, un vigneron curieux et extrêmement talentueux à découvrir!

À noter que les vins sont uniquement disponibles en importation privée auprès de l'agence Balthazard. Il ne reste qu’à souhaiter de voir le vin arriver en SAQ, ce qui permettrait un meilleur accès et, probablement, des prix moins élevés.

Granit « Les Perrières » 2018, Jérôme Bretaudeau/Dom. de Bellevue, Muscadet (28$)

Cuvée issue d’une parcelle de vieilles vignes du domaine (55 ans). Sol sablo-siliceux avec roche mère de granit.  Nez délicat à l’ouverture qui gagne en ampleur à l’aération.  Notes salines, d’agrumes de pierre à fusil et de pêche blanche.  Assez vif et droit en attaque, la bouche montre un joli gras.  Finement texturée.  Finale droite et longue révélant de beaux amers.  Servi à l’aveugle aux collègues Mathieu Turbide et Nadia Fournier: le premier était sur Chablis et la seconde a vu juste!  Un poil cher, mais la qualité est indéniable et le plaisir au rendez-vous.  Le vin était par ailleurs nettement plus abouti le lendemain.  Plus détaillé et plus dense.  Potentiel de garde intéressant.

★★★ $$$

Gaïa 2017, Jérôme Bretaudeau/Dom. de Bellevue, Muscadet (56,75$)

Un vin plus riche, plus structuré et plus profond que le précédent.  Composition argileuse sur fond granitique.  Élevage « dynamique » en cuve béton ovoïde.  Délicatesse et précision en bouche.  Longue finale, presque fascinante par son côté à la fois fruité/juteux/salin/amer.  Tonalités d’agrumes confits, de verveine, de menthe, de coquillage et de fumée.  Lui aussi, sera nettement meilleur le lendemain.  Dans la cour des grands vins.   

★★★★ $$$$

Légende

★ Correct

★★ Bon

★★★ Très bon

★★★★ Excellent

★★★★★ Exceptionnel

Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.

Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.

Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.