/weekend
Navigation

Maud Graham et les liaisons dangereuses

WE 0810 ROMANS D'ICI
Photo courtoisie Dans son ombre
Chrystine Brouillet
Druide
368 pages

Coup d'oeil sur cet article

Il y a bien des drames qui se cachent derrière l’histoire d’une jeune fugueuse quand c’est raconté par Chrystine Brouillet. Encore faut-il pouvoir les relier. Sa détective Maud Graham ne nous décevra pas !

Avec Dans son ombre, on plonge dans la 18e enquête de Maud Graham, détective créée il y a 30 ans par Chrystine Brouillet. La reine du polar québécois maîtrise d’ailleurs si bien son personnage que, comme dans son précédent roman À qui la faute ?, elle peut se permettre de nous faire attendre avant que Graham entre en scène.

C’est l’occasion de bien installer les protagonistes de l’intrigue. Ici ils sont nombreux et tous importants.

Le cœur du roman, c’est une famille parfaite en apparence, mais dont les membres ne sont pas si nets. On y trouve deux adolescentes, des jumelles, mais Alizée est bien plus rebelle que sa sœur Lily-Rose, qui doit couvrir ses désobéissances et ses fugues.

Alizée tombe d’ailleurs sous le charme d’un dangereux jeune homme. Séduire pour ensuite exploiter sexuellement, le scénario est connu – la populaire série Fugueuse de TVA nous l’a même rendu familier en nous montrant tous ses ressorts.

Chrystine Brouillet, qui préparait son roman au moment de la diffusion de l’émission, en a pris acte et a ajusté son idée de départ. Elle a gardé les menaces qui pèsent sur une ado aveuglément amoureuse, mais a ajouté quelques couches. Du coup, le roman prend de l’ampleur et nous mène ailleurs.

Ainsi, la mère a des rapports complexes avec ses jumelles, et ce, depuis leur naissance. Le père, lui, a déjà flirté avec des amours interdites. Or Martin Chevrette est devenu ministre et il ne peut parler à personne du curieux chantage dont il est tout à coup la cible.

Outre cette famille, Chrystine Brouillet nous entraîne dans la vie d’un populaire couturier, autrefois ado rejeté, d’un jeune homme d’une grande beauté qui soudainement disparaît et dont une collègue s’inquiète, et dans celle d’un fils qui entend venger sa mère, obligée de fermer son gîte à cause de la concurrence des Airbnb. On est toujours dans l’air du temps aux côtés de Maud Graham ! D’ailleurs, l’ombre du mouvement #MoiAussi plane également.

RÉALISTE

L’intrigue nous accroche, mais aussi l’enquête elle-même. Chystine Brouillet laisse de plus en plus de place à l’équipe qui entoure Graham, et c’est particulièrement intéressant quand elle envoie une jeune policière, Marie-Pier Beauchamp, mener un interrogatoire important. On apprécie le réalisme de la dynamique à l’œuvre entre les policiers de même qu’entre l’agente et l’accusé.

Néanmoins, Maud Graham reste indispensable vu son sens de l’observation qui permet de dénouer les fils. Et ici, les liens entre les histoires, qui se déroulent à Québec et à Trois-Rivières, ne sautent pas aux yeux. Surtout que les individus impliqués ont leur part d’ombre qu’ils n’ont aucun intérêt à partager.

Chrystine Brouillet saura encore une fois entretenir le suspense, avec un dénouement à la hauteur !