/news/education
Navigation

Une rentrée scolaire compliquée à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC | Près de quatre mois après la rupture de la digue à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, la rentrée scolaire est un stress supplémentaire pour les familles sinistrées.

Joël Godmer se demande encore comment ses deux enfants se rendront à l’école, lui qui n’a pas pu regagner son domicile après les événements du 27 avril dernier.

«Est-ce que je devrais aller les porter et les chercher? Ou est-ce que l’autobus scolaire va venir à notre adresse temporaire? Je n’ai pas encore eu d’information de la commission scolaire», s’inquiète celui qui a trouvé refuge chez son frère.

De son côté, la famille Légaré a pu regagner leur maison il y a deux mois, mais leur sous-sol est toujours inhabitable. Le temps des travaux, les parents ont donné leur chambre à leur fille. Ils logent depuis dans la cuisine et se demandent comme leur fille va faire pour se réhabituer à une routine dans ces conditions.

«C’est sûr que l’organisation pour l’école va être très différente cette année», a confié Frédéric Légaré à TVA Nouvelles.

Il devra acheter du nouveau matériel scolaire, comme les cahiers de sa fille étaient tous au sous-sol.

«Toutes les choses de Charlie étaient en bas, avec son pupitre», poursuit-il. Les cahiers Canada détrempés ne lui seront d’aucune utilité pour la prochaine rentrée.

Un coup de pouce bienvenu

Pour venir en aide aux familles éprouvées, un commerçant de Sainte-Marthe-sur-le-Lac offre 50 dollars de rabais par enfant pour l’achat de fournitures scolaires. C’est la commission scolaire qui émet un certificat, honoré par le commerce.

«Les gens sont contents. Ils vivent toutes sortes de situations depuis quelques mois. C’est comme un baume pour eux», assure Hugues Neveu, propriétaire d’Espace Papier Hamster.