/travel/autres-destinations
Navigation

Voyager entouré des siens

Maxime Landry lors du tournage d’un vidéoclip à Monument Valley
Photo courtoisie Maxime Landry lors du tournage d’un vidéoclip à Monument Valley

Coup d'oeil sur cet article

Maxime Landry aime voyager en « gang » ! Comme lors de ce voyage en République dominicaine ou encore sur la Côte d’Azur, où plusieurs de ses proches étaient invités toutes dépenses payées : « Je ne prends pas de plaisir à voyager seul ! Lorsque j’étais à Paris, en solitaire, j’ai passé toute la semaine dans ma chambre d’hôtel ! Je préfère voir la beauté du monde entouré des miens » explique le chanteur, auteur-compositeur et romancier. Bientôt, l’homme de 32 ans s’offrira un VR de Classe A, sa nouvelle passion... Ainsi, il espère un jour pouvoir traverser le Canada, et même se rendre jusqu’à Vegas ! Gageons qu’il y aura pas mal de monde à bord de sa caravane !

Quel a été votre premier grand voyage ?

Aussi bizarre que cela puisse paraître, ce fut mon premier séjour à Montréal ! À 16 ans, 24 heures après avoir reçu mon permis de conduire, j’ai quitté la Beauce et me suis aventuré seul sur la route en direction de Montréal. Quel choc j’ai eu quand j’ai traversé le pont Champlain ! Je n’avais absolument aucune idée où je me trouvais. Tout ce qui m’importait était de me rendre à l’école ProChant pour suivre des cours de chant. Par la suite, je me suis « tapé » toutes les semaines la longue route de la Beauce à Montréal pour un cours qui ne durait qu’une heure !

Voyager à bord d’un VR St-Cyr à  
Petite-Vallée en Gaspésie
Photo courtoisie
Voyager à bord d’un VR St-Cyr à Petite-Vallée en Gaspésie

Avez-vous voyagé en famille alors que vous étiez enfant ?

Mon père, aujourd’hui décédé, était facteur et restaurateur. Il travaillait jour et nuit. Je n’ai aucun souvenir d’avoir voyagé en famille à part ce séjour d’une nuit au lac des Araignées, pas très loin d’où nous habitions, en Beauce. J’ai plutôt découvert d’autres régions du Québec grâce à mes ex-beaux-parents Sylvie et Alain, de qui je suis toujours très proche. Ils m’invitaient à un chalet qu’ils louaient parfois à Magog. Je me souviens aussi d’avoir assisté avec eux au spectacle de Star Académie au Capitole de Québec. Une soirée mémorable, qui m’a donné envie de participer à cette grande aventure.

Regrettez-vous de ne pas avoir voyagé en famille ?

Je sais que mes parents n’avaient pas le choix de travailler comme ils le faisaient. Aujourd’hui, j’ai décidé de me créer mes propres souvenirs de vacances. J’ai donc offert à plusieurs reprises à mes proches des voyages toutes dépenses payées à l’étranger. D’abord, j’aime faire plaisir aux gens qui sont importants dans ma vie, et de plus, je ne prends pas particulièrement de plaisir à voyager seul. J’ai déjà été seul à Paris et j’avais passé la semaine dans ma chambre d’hôtel. Clairement, je préfère partager la beauté du monde avec les miens.

Au Grand Canyon
Photo courtoisie
Au Grand Canyon

Quels voyages avez-vous faits avec eux ?

À 20 ans, alors que je venais tout juste de gagner Star Académie et que j’avais accumulé un peu d’argent grâce aux galas que nous présentions, j’ai décidé d’inviter mes ex-beaux-parents, un couple d’amis, mon frère, ma sœur et ma mère à Punta Cana, en République dominicaine. C’était mon premier voyage en avion ! Ma mère m’a aussi accompagné au Mexique et à Cuba. Pour ses 50 ans, je l’ai emmenée en France, où avec Linda Lemay nous lui avons chanté une chanson sur la scène de l’Olympia pour son anniversaire. L’un de mes plus beaux voyages à vie est celui que j’ai fait en gang, sur la Côte d’Azur, en 2010. Je devais participer à un festival qui a été annulé, mais j’en ai tout de même profité pour inviter des amis et des membres de ma famille.

Pouvez-vous nous donner quelques détails de ce séjour mémorable ?

Ce fut dix jours de pur bonheur et de fous rires ! Je conduisais un minibus pour 10 passagers et nous sommes partis à l’aventure sans itinéraire précis ! On a découvert Saint-Tropez, Monaco et nous nous sommes rendus jusqu’à Cassis pour admirer la beauté des Calanques. Une vraie merveille ! Je me rappelle encore à quel point mon oncle et ma tante étaient émerveillés. Ils n’avaient jamais voyagé de leur vie. Ça m’a tellement touché de les voir si heureux !

Visite de Santorini en Grèce
Photo courtoisie
Visite de Santorini en Grèce

Et aujourd’hui, avez-vous envie de voir le monde ?

De plus en plus. Il y a deux ans, j’ai fait une croisière en Grèce et en Croatie avec une amie. Ça m’a littéralement donné le goût d’explorer la planète et de faire d’autres croisières. Maintenant, j’espère convaincre ma mère de venir avec moi. Elle a peur de l’eau, mais depuis que j’ai mon bateau de 18 pieds, elle se fait peu à peu à l’idée.

Vous avez également développé une nouvelle passion pour les motorisés ?

Je suis sur le point de m’acheter mon propre VR, un Vegas de classe A de 29 pieds. Sa technologie et son design très moderne me plaisent. J’ai fait quelques virées en VR et ça m’a fait capoter ! L’idée de traîner sa maison avec soi, de vivre dans ses affaires et de pouvoir s’arrêter où et quand on veut m’a beaucoup plu. J’ai donc décidé de faire le grand saut !

Avec sa tante Lise Landry au port de Monaco
Photo courtoisie
Avec sa tante Lise Landry au port de Monaco

Et d’où vous vient donc cet intérêt pour ce mode de vie ?

De mes séjours au Festival Western de St-Tite. Comme j’y passais une dizaine de jours, j’avais pris l’habitude de me louer un VR de classe A stationné sur un terrain privé. L’année dernière, VR St-Cyr m’a prêté un VR, et cette fois j’ai eu la chance de le conduire. Ç’a été une vraie révélation pour moi. Au point où j’ai décidé de me rendre en Gaspésie où je donnais un spectacle avec un de leur véhicule. Quel plaisir de voyager à son rythme et de prendre un café le matin devant un paysage de carte postale !

L’année prochaine, j’ai l’intention de faire une autre tournée, cette fois avec mon propre motorisé dans l’est du Québec. Mon véhicule deviendra un outil de travail précieux. Je me rends compte que j’ai de plus en plus besoin de sortir de ma routine pour écrire et il me permettra de découvrir de nouveaux horizons. J’espère évidemment en faire profiter ma famille et mes amis !

Croisière en Grèce
Photo courtoisie
Croisière en Grèce

Vous aimez conduire ?

J’adore conduire, je fais environ 70 000 km par année, je ne me lasse jamais d’avoir un volant entre les mains. J’aimerais un jour traverser le Canada jusqu’en Colombie-Britannique. Me rendre à Las Vegas et m’arrêter à Monument Valley, à la frontière de l’Arizona et de l’Utah, fait aussi partie de mes lointains projets.


► Pour en savoir plus, suivez notre collaboratrice Marie Poupart sur Facebook.