/finance/business
Navigation

Des menaces contre plusieurs magasins Walmart depuis une semaine

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs magasins Walmart ont été la cible de menaces au cours des derniers jours aux États-Unis, peu de temps après des fusillades meurtrières survenues à El Paso au Texas, la semaine dernière, et à Southaven au Mississippi, en juillet.

En Floride, Richard D. Clayton, 26 ans, a été arrêté après la publication d’un message sur Facebook. Comme le rapporte CNN, il a écrit qu’il pourrait récupérer son arme au terme de sa probation dans trois jours et qu’il recommandait d’éviter les magasins Walmart.

Questionné par différents corps policiers, dont le FBI, Clayton demeure détenu. Un juge lui interdit de posséder des armes et de s’approcher d’un Walmart.

Également en Floride, le 4 août, les menaces d’un homme de 31 ans ont été prises au sérieux. Wayne Lee Padgett a été arrêté après avoir dit, lors d’un appel téléphonique, vouloir ouvrir le feu dans un Walmart.

Au Texas, les policiers ont arrêté un individu qui avait proféré des menaces sur les médias sociaux contre le Walmart de Harlingen. Dans cet État, un jeune de 13 ans a également dû s’expliquer devant les policiers après avoir appelé à l’évacuation d’un Walmart sur les médias sociaux.

Au Missouri, un jeune homme de 20 ans disait vouloir faire «une expérience sociale», afin de savoir si Walmart respectait le second amendement. Il est donc entré jeudi dernier dans un magasin de la chaîne armé d’une armure, d’une arme de poing et d’un fusil. Il a finalement été arrêté par la police.

À Kansas City, les autorités ont dit analyser vendredi et samedi des menaces issues des médias sociaux qui visaient un Walmart local.

Des policiers de l’État de New York et de la Caroline du Nord ont également répondu à des appels concernant des personnes armées, mais ces menaces n’ont pas été confirmées.

«Nous prenons les menaces sérieusement et déployons des mesures de sécurité supplémentaires. Nous continuons de collaborer avec les autorités», a dit Lorenzo Lopez, porte-parole de Walmart.