/sports/baseball/capitales
Navigation

Les Capitales évitent le balayage

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Les Capitales de Québec ont enfin profité d’un bon départ de leur partant, pour ainsi se sauver avec le dernier match de la série face aux Boulders, au compte de 3 à 1, au Palisades Credit Union Park, de Rockland.

Les Capitales ont pris les devants pour une première fois en quatrième manche avec une poussée de deux points. Au moment où les buts étaient remplis, le Cubain Yordan Manduley a frappé un simple au champ gauche, produisant deux points.

Après quelques départs difficiles dernièrement, l’équipe québécoise a enfin obtenu l’aide de son lanceur partant.

«Notre partant a enfin été solide pour nous. Devoir tirer de l’arrière tôt dans le match, c’est difficile pour toutes les équipes, qui doivent tenter de faire du rattrapage. Nous avons été opportunistes, et la victoire est une belle façon de rester dans la course et de revenir à Québec sans être balayé par l’équipe que nous devons rattraper», a dit le gérant Patrick Scalabrini, au terme de la rencontre.

David Richardson a été efficace pendant six manches complètes, ne concédant aucun point en plus de retirer trois frappeurs sur des prises. L’artilleur a tout de même accordé huit coups sûrs, mais sa défensive est venue le sauver à quelques reprises. Comme à son habitude, Manduley a récupéré plusieurs balles à l’avant-champ pour effectuer des retraits au premier but.

Le releveur Dustin Molleken a évité le pire en fin de septième, lorsque les Boulders avaient placé deux frappeurs aux premier et deuxième buts. Le vétéran est allé chercher un important retrait sur des prises pour mettre un terme à la manche.

Molleken au bâton

Le lanceur est même venu remplacer David Salgueiro au bâton en huitième manche. L’ancien des Tigers de Detroit a réussi à frapper la balle en lieu sûr au champ centre, permettant à son coéquipier Zach Wilson de croiser les marbres.

«Ce sont des choses contagieuses pour l’équipe. Quand Molleken a frappé son simple, tout le monde au banc s’est levé et tout le monde criait. C’est des choses comme ça qui soudent une équipe», a mentionné l’entraîneur.

Les Capitales prennent la route en direction de Québec pour accueillir, dès lundi, les Jackals du New Jersey pour une série de quatre matchs au Stade Canac. Les deux équipes s’étaient échangé deux victoires chacune lors de leur dernière confrontation.