/opinion/blogs/columnists
Navigation

Policiers de Québec: piètre excuse !

Coup d'oeil sur cet article

Quelle piètre excuse... 

L'explication du syndicat des policiers pour la gaffe majeure qui s'est déroulée à Québec lors du transfert du suspect qui aurait mis le feu à sa femme... 

Comme quoi les syndicats sont prêts à défendre n'importe qui, pourvu qu'il soit membre... 

______ 

TRANSFERT DE HAJ-MESSAOUD : LA FPPVQ RECTIFIE LES FAITS 

QUÉBEC, 11 août 2019 – La Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec (FPPVQ) tient à rétablir les faits quant aux images montrant deux policiers munis d’un extincteur à feu lors du transfert de Frej Haj-Messaoud, formellement accusé de tentative de meurtre contre son ancienne conjointe brulée vive. 

Lors du transfert de l’accusé, les policiers à la détention ont remarqué des gens à l’extérieur des grilles qu’elle n’a pas pu identifier. Puisqu’il est très rare que des comparutions aient lieu le week-end, les journalistes ne se déplacent habituellement pas pour capter des images. 

Ne pouvant ignorer la possibilité que des gens se soient rassemblés pour faire subir à l’accusé le même sort qui a été réservé à son ex-conjointe les policiers à la détention ont demandé aux policiers d’apporter un extincteur lorsqu’ils accompagnaient l’accusé à l’extérieur. 

Donc, l’extincteur était simplement présent par mesure de sécurité préventive, afin d’assurer la sécurité des policiers et de l’accusé et dans le respect de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST). 

La Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec n’émettra pas d’autres commentaires. Pour toutes questions relatives aux opérations, veuillez vous référer au Service de police de la Ville de Québec. 

« Je trouve aberrant qu’on tente de faire croire que des policiers aient manqué de professionnalisme à ce point. Les policiers et policières de la Ville de Québec sont des professionnels dévoués qui ne jouent pas avec la sécurité des résidents, de leurs collègues et des accusés », a déclaré Marc Richard, président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec. 

-30- 

SOURCE 

Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec

_________

" L'extincteur était simplement présent par mesure de sécurité préventive, afin d’assurer la sécurité des policiers et de l’accusé et dans le respect de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST)... "

VOULEZ-VOUS RIRE DE NOUS ?