/entertainment
Navigation

Très tendance, le jeu de société

jeux gangster
Photo courtoisie La Revanche

Coup d'oeil sur cet article

Dans l’armoire du salon, le coffre à gants de la voiture, la valise de voyage, le sac à main de maman et même dans le panier à pique-nique que l’on trimballe partout, il n’est pas rare que l’on retrouve aujourd’hui... un jeu de société !

« En 2009, lorsque je disais que j’aimais jouer à des jeux de société, je pouvais percevoir le jugement dans le regard des gens », se souvient Carl Brière, directeur des ventes internationales chez Scorpion Masqué et fondateur de Synapses Games, qui sortira dans quelques jours son premier jeu, nommé Incubation.

Puis, le vent a tourné. L’offre et la popularité des jeux de société ont bondi ! L’industrie mondiale des jeux représente plus d’un milliard de dollars. L’an dernier, plus de 4000 jeux ont été commercialisés au Canada. Le Québec a connu une augmentation de 100 % des ventes de jeux de société depuis 2010.

Avec toute cette diversité, Michel Bédard, copropriétaire du Café-Pub ludique La Revanche, estime « qu’il n’y a pas de gens qui n’aiment pas jouer à des jeux de société, il y a juste des gens qui n’ont pas découvert les jeux qui leur plaisent ».

Montée fulgurante

L’adaptation de jeux télévisés en jeux de table, comme Le Cercle et la Classe de 5e, sortis sur le marché en quantités impressionnantes, a permis de « relancer le monde du jouet. On a fait jaser, on a créé des euphories », affirme Marc Fournier, fondateur de Gladius, le plus grand manufacturier de jeux de société au Canada, produisant plus de 600 000 jeux chaque année.

La création de pubs ludiques, comme le Randolph à Montréal et La Revanche à Québec, qui mettent d’innombrables jeux à la disposition de leur clientèle tout en les accompagnant dans leurs découvertes, ont beaucoup contribué à faire briller les jeux de société. Tout comme la naissance d’événements entourant les jeux de société, l’offre de location de jeux apparue chez certains commerçants et l’engouement créé par les réseaux sociaux.

L’essor des jeux rapides, simples à comprendre et faciles à transporter, qui séduisent de nouveaux adeptes, a également avivé la flamme, tout comme ceux qui n’éliminent pas les joueurs, mais permettent à tous de finir la partie, en prenant leurs propres décisions plutôt qu’en subissant simplement les effets du hasard.

L’effervescence pour les jeux de société ayant d’abord soulevé l’Europe, la mise en place d’un prix récompensant le meilleur jeu de société en Allemagne (Spiel des Jahres), qui a mis en lumière des jeux marquants comme Catane, a aussi grandement contribué à ce que l’engouement traverse les frontières.

Le jeu est partout

Le jeu de société se retrouve maintenant partout, pour le simple plaisir de jouer... Et d’apprendre. On l’utilise comme outil d’apprentissage dans les écoles et les services de garde, comme moyen d’améliorer la communication et la coopération au boulot, par exemple, ou comme support pour aider des enfants vivant avec des difficultés. « L’idée part maintenant d’un professionnel qui crée un jeu en fonction des besoins des enfants », affirme M. Fournier, dont les orthopédagogues Anick Pelletier et Anick Bois.

Puis, il n’y a plus de saisons ou de moments de l’année réservés aux jeux de société, puisqu’on s’y adonne à l’année. Que ce soit dans l’auto ou sur la plage pendant les vacances d’été, lors des soirées plus fraîches d’automne après un repas entre amis, pendant le temps des Fêtes pour mettre du piquant dans les célébrations, à l’occasion d’une fête d’enfants ou lors d’une fin de semaine pluvieuse du printemps, on a toujours un jeu de société sous la main.

Il peut être toutefois « dur de se diriger seul dans ce monde. Ce n’est pas comme chercher tel jouet. Les gens ne savent pas ce qu’ils veulent exactement », constate Étienne T. Harvey, responsable du département des jeux de société chez Club Jouet.

Plusieurs personnes ont grandi avec des classiques comme Monopoly, Jour de paie, Scrabble, Risk, Battleship, Doctorat, Jok-R-Ummy, Trivial Pursuit, et veulent maintenant connaître les nouveaux classiques, comme les Aventuriers du Rail, Carcassonne, Catane, Dobble, Gangster, etc.

Les conseillers de chez Club Jouet les guident en ciblant leurs intérêts, en leur expliquant certains jeux et parfois même en les invitant à faire une partie. Monsieur T. Harvey constate une tendance pour les jeux de type roll and write », qui ressemblent au « yum réinventé », ainsi que pour les jeux qui évoluent au fil de la partie, que ce soit en ouvrant des enveloppes ou en intégrant de nouvelles règles, par exemple. Puis les jeux d’évasion en boîte, qui utilisent une application mobile, connaissent beaucoup de popularité.

5 jeux à découvrir

1. GRAVITY SUPERSTAR

jeux gangster
Photo courtoisie, Club Jouet

Avec Gravity Superstar, incarnez des aventuriers en quête de poussière d’étoiles qui convergent vers une étrange petite planète, sans vous faire dérober cette précieuse ressource et en déjouant les pièges gravitationnels. 7 ans et plus, 2 à 6 joueurs, 30 minutes

2. NOUVELLE SÉRIE GANGSTER

jeux gangster
Photo courtoisie, Éditions Gladius

Les Éditions Gladius ont lancé une nouvelle édition de la série de trois jeux Gangster, qui comprend maintenant des pions exclusifs, de nouveaux billets de banque, un plateau de rangement, 10 nouvelles cartes et un format de boîte différent. Vous emparerez-vous du pouvoir afin de remplacer le parrain ? 9 ans et plus, 2 à 6 joueurs, 60 minutes

3. JUST ONE

jeux gangster
Photo courtoisie, Repos Production

Lauréat du prix Spiel des Jahres 2019, Just One est un jeu coopératif dont l’objectif est de faire deviner un mot à l’un des joueurs, en écrivant secrètement un indice sur un prisme triangulaire, sans se concerter. Faites preuve d’originalité, car tous les indices identiques seront effacés. 8 ans et plus, 3 à 7 joueurs, 20 minutes

4. CHAT-RAT-BIA

jeux gangster
Photo courtoisie, Éditions Gladius

Jeu de devinettes loufoques avec lequel vous testerez votre esprit de déduction en observant des cartes qui illustrent chacune un mot contenant les sons « chat » ou « rat », d’où le nom Chat-Rat-Bia. Soyez le premier joueur à vous emparer du chat de caoutchouc pour donner la réponse et amasser des points. À partir de 9 ans, 2 joueurs et plus.

5. INCUBATION

jeux gangster
Photo courtoisie, Synapses Games

Le premier jeu de Synapses Games, Incubation, vous invite à faire fortune en devenant le meilleur éleveur de dragons au monde ! Procurez-vous des œufs de dragonneaux, placez-les dans leurs incubateurs, faites-les éclore à l’aide d’eau et de feu, puis complétez des objectifs pour accumuler le plus de points. 8 ans et plus, 2 à 5 joueurs, 30 minutes, en vente dès le 22 août.