/news/currentevents
Navigation

Femme brûlée vive à Québec: comparution éclair de l’ex-mari

Coup d'oeil sur cet article

L’homme accusé de tentative de meurtre sur son ex-conjointe après qu’il l’aurait aspergée d’essence et aurait mis le feu a été amené en cour pour une comparution formelle.   

L’homme de 39 ans avait comparu dimanche par conférence téléphonique pour respecter le délai de 24 heures entre son arrestation et sa mise en accusation. La juge Réna Émond a cependant demandé de «refaire l’exercice» pour s’assurer que tout soit dans les normes, une simple formalité.       

Frej Haj-Massaoud est apparu calme dans la boîte des accusés et semblait bien comprendre la procédure qui n’a duré que quelques secondes. La procureure Sabrina Lambert-Michel a demandé une ordonnance qui interdit à l’accusé de communiquer avec la victime ainsi que sa famille pendant les procédures.       

«Pour assurer leur protection», a expliqué Me Lambert-Michel. L’homme qui fait face à deux chefs d’accusation de tentative de meurtre et de voie de fait grave demeure détenu au moins jusqu’à vendredi.       

Son avocat, Me Alex Savoie, a toutefois indiqué que l’enquête sur remise en liberté de Frej Haj-Messaoud n’aurait pas lieu à ce moment. Puisque l’enquête policière est toujours en cours, la couronne n’exclut pas que d’autres éléments de preuve soient transmis à la défense ultérieurement. 

ÉCOUTEZ l’entrevue de Jean-François Brochu, analyste judiciaire et policier à la retraite à la Sûreté du Québec, sur QUB radio: