/travel/quebec
Navigation

Kayak au coucher du soleil

EMBARGO-VOY-KAYAK-BIZARD
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

Coup d'oeil sur cet article

Que diriez-vous d’un 5 à 7 original après le travail cet été ? Loin des terrasses du centre-ville et plus proche de la nature qu’on pourrait le penser, cap sur le parc-nature du Bois-de-l’Île-Bizard, au nord-ouest de l’île de Montréal, pour une sortie en kayak au coucher du soleil.

Parmi les huit parcs-nature de Montréal, celui du Bois-de-L’Île-Bizard abrite l’un des écosystèmes les plus variés : marécages, forêts d’érables et de cèdres, rives plongeant dans le lac des Deux Montagnes.

C’est au chalet d’accueil que l’on rencontre notre guide, Michel Bourgeois, le capitaine de l’expédition en kayak de ce soir. On met les embarcations à l’eau sur le quai qui baigne dans une baie recouverte de nénuphars. Il faut garder l’œil ouvert puisque la faune est reine, comme l’indique un panneau de « traversée de tortues » sur une route du parc.

Le guide Michel Bourgeois relate les légendes de la drave.
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée
Le guide Michel Bourgeois relate les légendes de la drave.

Après quelques manœuvres de « pagayage » pour s’assurer que l’on maîtrise les commandes de notre kayak, Michel nous indique l’avancée de terre vers laquelle on va se diriger pour découvrir l’immensité du lac des Deux Montagnes. Une toute nouvelle passerelle (encore en construction lors de notre passage) nous surplombe et offrira bientôt une vue spectaculaire sur la Rive-Nord de Montréal et les collines d’Oka au loin.

Une fois passée la pointe du parc, une véritable mer intérieure se dévoile sous nos yeux.

Légendes de la drave

« L’élargissement de la rivière des Outaouais est tel, ici, que le courant et les vents peuvent être semblables à ceux qu’on rencontre en mer parfois », explique Michel Bourgeois. Les vagues sont alors plus féroces sous nos pagaies et nous bringuebalent le temps de nous diriger vers l’intérieur d’une baie plus tranquille. Quelques enfants se baignent sur la plage tandis qu’on dépasse rapidement les limites du parc pour pagayer le long d’une enfilade de belles demeures côtières.

Le soleil descend toujours plus de minute en minute, sans pour autant faiblir. On fait demi-tour pour moins l’avoir dans les yeux et pouvoir alors admirer sa lumière qui baigne les rives boisées. C’est à ce moment que Michel met sa casquette de conteur pour nous relater, toujours sur l’eau, l’histoire de quelques figures emblématiques de la drave qui a eu lieu ici, jusqu’au milieu du 20e siècle.

On imagine alors Jos Montferrand, draveur à la force légendaire, descendant la rivière des Outaouais sur des radeaux de bois flotté avant de défendre son honneur sur terre lors d’un combat à 50 hommes contre 1.

Quelques instants encore avant que le soleil plonge la tête dans l’eau du lac, cette sortie en kayak touche à sa fin.

  • Activité guidée pour les groupes de 3 à 6 personnes (réservation requise)
  • Durée : 3 heures (de 17 h à 20 h, arrivée à 16 h pour l’inscription et la distribution du matériel)
  • Coût : 50 $ par personne