/entertainment/music
Navigation

«Une bénédiction», affirme Safia Nolin

L’artiste se dénude complètement dans le clip Lesbian Break-Up Song

Safia Nolin en spectacle à Québec.
Photo d'archives, Didier Debusschère Safia Nolin en spectacle à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Safia Nolin ose encore. Dans son nouveau vidéoclip pour la chanson Lesbian Break-Up Song, la chanteuse québécoise apparaît complètement nue au milieu de plusieurs autres femmes dénudées.

 

Décidément, Safia Nolin ne craint pas la controverse. Violemment prise à partie sur les réseaux sociaux en raison de son apparence, de son langage et de son style vestimentaire, elle en rajoute dans cet audacieux vidéoclip.

« En oui, je suis toute nue dans mon clip. On voit mes seins, mes fesses, mon pubis, mon poil. On voit les seins, les fesses, le pubis et le poil d’autres femmes. On voit des corps humains. Ce ne sont pas des corps qui sont là pour être jugés, ou pour être désirables. Ce sont des corps qui sont là pour exister, c’est tout », dit-elle dans un message publié sur sa page Facebook.

Face à ses peurs

Voir cette publication sur Instagram

Nouveau vidéoclip pour ma chanson Lesbian Break-up Song (feat. @laforceband ), une collaboration avec @bienavousstudio et @the_womanhood_project : lesbianbreakupsong.com ❤️ Salut tout le monde, Ici Safia. Eh oui, je suis toute nue dans mon clip. On voit mes seins, mes fesses, mon pubis, mon poil. On voit les seins, les fesses, le pubis et le poil d’autres fxmmes. On voit des corps humains. Ce ne sont pas des corps qui sont là pour être jugés, ou pour être désirables. Ce sont des corps qui sont là pour exister, c’est tout. Le mien, je l’aimais pas vraiment. J’étais à l’aise avec mon image, mais dans l’intimité, seulement la femme qui partage ma vie avait accès à ma nudité. Pas parce que c’est sacré, mais bien parce que j’avais honte. J’étais gênée et c’était impossible pour moi de même envisager me mettre toute nue devant des gens. Puis les journées de tournage de ce clip sont arrivées et j’ai été confrontée à mon désir de vouloir gratter où j’ai peur, d’aller vers ce que je fuis et d’y plonger tête première. Je l’ai fait et j’ai eu la chance d’être entourée d’une équipe formidable qui m’a accompagnée là-dedans. Toutes les fxmmes présentent sur le plateau m’ont tellement encouragée à être moi-même. À la deuxième journée de tournage, j’ai senti que quelque chose avait changé en moi. Je voudrais que vous regardiez ce clip en vous disant que ce clip est une image de ce que c’est pour moi la sororité. Je voudrais que vous le regardiez en portant un oeil humain et non critique. Laissez pas vos mécanismes gagner, regardez mon/nos corps et essayez de les imaginer d’une façon neutre, avec comme fonction d’exister. Respirer, manger, pleurer, pisser, mettre au monde (OU PAS), allaiter (OU PAS), sourire, rire, aimer. Trouvez la beauté là-dedans parce qu’il y en a une chiée, je vous le jure. Ce tournage a été une bénédiction pour mon cheminement, mon estime et mon futur. Je vais me souvenir toute ma vie de chaque minute. Un breath of fresh air pour toi. x

Une publication partagée par Safia Nolin (@safianolin) le

 

Du même souffle, Safia Nolin confie qu’elle a toujours eu honte de son corps et que le tournage du vidéoclip a été l’occasion de la confronter à ses peurs.

« Ce tournage a été une bénédiction pour mon cheminement, mon estime et mon futur. Je vais me souvenir toute ma vie de chaque minute. »

Safia Nolin en spectacle à Québec.
Capture d'écran, Vimeo

Comme tout ce qui touche Safia Nolin, la parution du vidéoclip a suscité un déluge de commentaires sur les réseaux sociaux. Si les détracteurs en ont encore profité pour lui lancer les pires insultes, de nombreux admirateurs ont vanté son audace et certains, hommes comme femmes, ont applaudi le message d’acceptation de soi qui émane du vidéoclip.

Même des gens qui n’aiment pas sa musique ont soutenu Safia Nolin. « Cette artiste, je ne l’aime pas du tout. Mais je salue haut et fort ce message et son audace », a tenu à partager une internaute.