/news
Navigation

Un projet d’hôtel sur le site de la Maison de Lauberivière

Les promoteurs veulent un permis pour une « démolition partielle » du bâtiment

Construit en 1926, l’édifice a déjà logé l’hôtel Château Champlain, un établissement qui comptait 90 chambres dans le quartier Saint-Roch.
Photo Annie T Roussel Construit en 1926, l’édifice a déjà logé l’hôtel Château Champlain, un établissement qui comptait 90 chambres dans le quartier Saint-Roch.

Coup d'oeil sur cet article

Un groupe d’investisseurs souhaite aménager un hôtel sur le site qui a abrité durant des années la Maison de Lauberivière, a appris Le Journal.

Dans des documents publics, l’entreprise Lacodev mentionne vouloir réaliser un « projet immobilier à usages multiples, soit commercial, résidentiel et hôtel ». Le zonage actuel permet toutes ces possibilités sauf pour le volet hôtelier.

Au cours des derniers mois, des responsables chez Lacodev ont entrepris des discussions avec la Ville afin d’obtenir une modification au zonage ainsi que les permis nécessaires pour démarrer le chantier après le déménagement de la Maison de Lauberivière en 2021.

Ils demandent notamment un permis pour une « démolition partielle » de l’immeuble situé au 401, rue Saint-Paul, dans Saint-Roch.

La hauteur maximale possible pour une nouvelle construction dans ce secteur est actuellement de 16 mètres, selon la réglementation municipale.

Selon le registre des entreprises, Lacodev est piloté par Jérôme Côté et Félix Côté, de la firme d’architectes Régis Côté et Associés, et par Joey Labrecque et Nick Labrecque (Bizou International).

Il n’a pas été possible de joindre les hommes d’affaires au cours des derniers jours.

Vendu pour 2,6 millions $

En décembre dernier, lors d’un point de presse, la direction de la Maison de Lauberivière affirmait que l’édifice vieillissant de quatre étages avait été vendu au coût de 2,6 millions $ à un groupe d’investisseurs.

Leurs intentions pour le bâtiment qui compte 86 lits d’hébergement n’étaient pas connues à ce moment-là. Les responsables de Lauberivière ne cachaient pas que, pour conserver l’immeuble dans sa forme actuelle, d’importants travaux devaient être réalisés.

Construit en 1926, l’édifice possède toujours un espace commercial au rez-de-chaussée.

Une vue historique de l’immeuble.
Photo courtoisie
Une vue historique de l’immeuble.

« Sachant qu’on déménageait, plusieurs commerces ont quitté au cours des dernières années. Les organisations qui sont toujours présentes offrent des services annexés avec Lauberivière », avance le directeur général de l’établissement, Éric Boulay, qui n’était pas au courant du projet des promoteurs.

Fait intéressant, la première vocation du site avait notamment été de l’hôtellerie avec l’ouverture de l’hôtel Château Champlain. L’établissement comptait 90 chambres.

Nouvel édifice pour la ressource

La Maison de Lauberivière, qui aide les personnes dans le besoin, a emménagé dans ces locaux en 1983.

En 2021, c’est dans un nouvel édifice, toujours dans le quartier Saint-Roch, que la Maison de Lauberivière installera ses pénates.

Le bâtiment de 32,5 millions $, qui comptera 149 chambres et logements, sera situé dans l’îlot bordé par les rues Fleurie, du Pont, de Xi’an et Monseigneur-Gauvreau. Les travaux sont en cours.